publicité

La fusion de la BNP Paribas inquiète les salariés des Antilles-Guyane

Depuis octobre dernier, la BNP Paribas a fusionné les trois territoires Martinique, Guadeloupe et Guyane. Une fusion qui soulève bien des interrogations auprès du personnel.

La BNP Paribas aux Antilles-Guyane © Antilles-guyane.bnpparibas
© Antilles-guyane.bnpparibas La BNP Paribas aux Antilles-Guyane
  • Martinique 1ère
  • Publié le
Au départ, le personnel et plus particulièrement les syndicats, étaient d’accord sur le principe de la fusion de BNP Paribas Antilles Guyane. Tout le monde a œuvré avec la direction pour que cette fusion se fasse. Entretemps, il y a eu de nombreuses réunions infructueuses et de nombreux désaccords. 

Des suppressions d'emplois en Martinique

Aujourd’hui, les 500 employés répartis entre la Martinique, la Guadeloupe et la Guyane, s’interrogent sur leur devenir au sein de la banque. 150 suppressions d’emploi sont annoncées d’ici à fin 2018, dont une cinquantaine en Martinique, sans compter les transferts prévus vers le centre financier de Mérignac à Bordeaux, pour compenser le manque à gagner généré par le retrait de la filiale Cofinoga
 
La direction a annoncé un plan de départ volontaire. Mais les représentants du syndicat Martiniquais des banques et des établissements financiers, syndicat majoritaire, affirment ne rien savoir sur les modalités de ce plan. Aucune réponse ne leur ont été donnée.  

Quid de BNP Paribas en 2019 ?

Le personnel ne le sait pas encore. Ces incertitudes ont d’ailleurs déclenché de nombreuses démissions de jeunes salariés, en Guyane. Avec pour conséquence une situation inédite : aujourd’hui, les effectifs sont en deçà des objectifs affichés par BNP Paribas.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play