martinique
info locale

Gendarme blessée au carnaval de Rivière Pilote : accident ou acte volontaire ?

faits divers
Femme gendarme blessée
La femme militaire, prise en charge par les secours, en marge de la fin du carnaval à Rivière Pilote (27 février 2017) ©Martinique 1ère
L'homme coupable d'avoir renversé une gendarme lors du Festisud à Rivière-Pilote, lundi soir (27 février) , est toujours en garde à vue. La militaire, de son côté, se repose à l’hôpital Pierre Zobda-Quitman à Fort-de-France. 
Accident ? Ou acte volontaire de la part du conducteur de deux-roues ? Difficile de dire, à l'heure où nous écrivons cet article, ce qui a pu provoquer la chute et les blessures de la gendarme, hier soir (lundi 27 février), même si la piste du geste intentionnel semble privilégiée par les enquêteurs. Ce qui est sûr, c’est que l’auteur des faits est toujours en garde à vue. Le Parquet, saisi de l'affaire, doit décider d’une éventuelle prolongation, et d’une possible comparution de l’individu. 

Voyez le reportage de Nathalie William et Marc-François Calmo. Raymond Théodose, le maire de Rivière Pilote, intervient  dans cette séquence.
Quelques échanges violents entre manifestants et gendarmes à Rivière Pilote (27 février 207) ©martinique
Le jeune homme faisait partie d’un groupe de motards qui, selon les autorités, slalomaient à travers la foule, pour rejoindre la route nationale. Les gendarmes, voyant cela, mettent en place un dispositif de sécurité afin de mettre la main sur ces « fous du guidon ». L’un d’entre eux, le jeune homme en question, tente d’échapper au dispositif, et renverse une brigadière. 

La femme, âgée d’une trentaine d’années, continue de recevoir des soins à l’hôpital Pierre Zobda-Quitman, à Fort-de-France. Les examens révèlent une fracture du bassin et des blessures plus légères au niveau de la jambe. Des dommages qui devraient nécessiter au moins un mois d’arrêt de travail.