Une "Gratiferia" pour consommer autrement

société
Gratiferia
Les visiteurs donnent ou échangent avec d'autres visiteurs selon les besoins de chacun. ©D.A.
Un collectif de citoyens a organisé ce samedi matin (21 janvier) dans un espace couvert sur la plage de Corps de garde à Sainte-Luce une "Gratiféria", une sorte de marché gratuit. L'objectif est d'éviter le gaspillage et consommer autrement. 

Ils ne sont ni riches, ni pauvres... juste contre le gaspillage. Et c'est justement cette pratique qu'ils souhaitent bannir par le biais de la "Gratiféria". Grati, comme gratis, et féria comme foire : le principe est de donner gratuitement ce que l’on utilise plus, mais qui peut encore servir à d’autres. De la vaisselle, des livres, des vêtements, il est possible de donner ou alors d'échanger. 

Des visiteurs s'engagent...

La première "Gratiféria" s'est tenue ce samedi matin (21 janvier 2017), dans un espace couvert sur la plage de Corps de garde à Sainte-Luce. L'occasion également de trouver un lieu pour la prochaine édition. Selon les organisateurs, quatre visiteurs ont proposé des lieux potentiels pour organiser les prochaines "Gratiferia".
Planning Gratiferia
Selon les organisateurs, quatre visiteurs ont proposé des lieux potentiels pour organiser les prochaines "Gratiferia". ©D.A.

(Re)voir le reportage de Delphine Bez et Eddy Bellerose : 
La manifestation a rencontré un franc succès pour sa première édition. ©martinique