Grève générale en Martinique : avant leur rencontre avec le préfet, les syndicats maintiennent les barrages

social
619ecefcd4098_photo-2021-11-24-19-17-32.jpg
les membres de l'intersyndicale au cours de leur point de presse (24/11/2021 ©Xavier Chevalier
L'intersyndicale a décidé de poursuivre et de renforcer les blocages sur les routes de Martinique, ce mercredi soir et demain jeudi 25 novembre 2021. Les syndicats maintiennent la pression avant la réunion avec le préfet afin de trouver une solution au conflit social.

L’intersyndicale lance un appel pour maintenir et renforcer les points de blocages sur les axes routiers de Martinique jeudi 25 novembre 2021. Certains barrages se poursuivent ce mercredi soir, volonté du collectif de faire aboutir les revendications.

Serge Aribo, secrétaire générale de l’UGTM Santé précise que les adhérents des organisations syndicales savent où ils doivent se rendre et à quelle heure. 

Serge Aribo intersyndicale (explication du blocage)

 Au terme d’une réunion, mercredi 24 novembre à la Maison des syndicats, les différents leaders du mouvement ont haussé le ton, estimant que les autorités font la sourde oreille, preuve d’arrogance et de mépris.

"Pourquoi lever les barrages pour un bout de papier ? On n’a encore rien obtenu" s’interroge Bertrand Cambusy. Le "bout de papier" c'est le mail envoyé par le représentant de l'Etat.

Un sentiment partagé par Serge Aribo, qui estime que le maintien des barrages permet de mettre la pression sur le préfet et le gouvernement. 

Serge Aribo intersyndicale (pression avant discussion)

A l’issue du point de presse des organisations syndicales qui ont lancé la mobilisation, Stanislas Cazelles, le préfet de Martinique a  proposé une réunion jeudi 25 novembre à 10 heures pour trouver une solution.