L'hypermarché du groupe Ho Hio Hen à Batelière (Schoelcher) est attribué au groupe Parfait

commerce
Géant Batelière
Géant Batelière entravé lors des mouvements sociaux début 2020.. ©Brigitte Brault
Le Tribunal de Commerce a confirmé hier (jeudi 30 avril 2020), le rachat de l'hypermarché de Schoelcher par le groupe Parfait, préféré à Safo, l'autre candidat en lice.
C'est la fin d'un long suspense ! Après des mois de tensions et d'incertitudes autour de son avenir, l'hypermarché Géant (quartier Batelière à Schoelcher) a trouvé son patron : le groupe Parfait, déjà propriétaire des enseignes U en Martinique.

Son concurrent, le groupe Safo, repart du Tribunal sans l'hypermarché pour lequel il avait déposé une offre, il y a seulement quelques semaines. Mais la bataille a semble-t-il, été serrée !

Ce qui a fait la différence c'est le plan social. 79 salariés repris sur 83 pour Parfait contre 75 pour le groupe Despointes, et le rachat du centre commercial par Robert Parfait.

François Despointes, lui aussi était intéressé, mais a été devancé par son adversaire en négociations avec les Ho-Hio-Hen depuis plusieurs mois.
 

Fin de l'histoire ?


Pas si sûr car le dossier doit être encore validé par l'Autorité de la Concurrence. Et là, pas sûr que l'instance avalise la transaction, à cause de la proximité entre l'ancien Géant et l'hyper de Bellevue, deux biens du groupe Parfait. Ce qui créerait un phénomène d’hyper concentration interdit par la loi.

À moins que le repreneur désigné réduise la surface du magasin. Mais est-ce son projet ? Le secret est soigneusement gardé pour l'instant.

Sans doute l'intéressé révélera-t-il ses intentions aux salariés dans les prochains jours. Aucune date d'ouverture n'a, pour l'instant, été fixée.
 

La situation des autres magasins du groupe Ho Hio Hen


Également acté, hier (jeudi 30 avril 2020), la reprise du Casino du Lorrain par le groupe Safo.

Pas de confirmation en revanche, jusqu'ici, des rachats de Multigros et d'Ecomax.

Aux dernières nouvelles, les supermarchés hard-discount du groupe devaient être cédés à plusieurs repreneurs.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live