Huit timbres d'un collector biodiversité sont consacrés aux espèces menacées en Martinique

écologie
timbres La Poste biodiversité Martinique
Timbres Collector Biodiversité de Martinique de La Poste Outre-Mer ©La Poste Outre-Mer/R. Bastide
Les 8 timbres du Collector Biodiversité Martinique présentent 3 espèces d’oiseaux, un mammifère, deux insectes, un crustacé et un reptile. Certaines d’entre elles sont menacées de disparition. A travers cette collection, la Poste d’Outre-Mer souhaite sensibiliser la population au patrimoine naturel de la Martinique.

En partenariat avec la SEPANMAR (Société pour l'Etude, la Protection, et l’Aménagement de la Nature en Martinique) qui, depuis 50 ans étudie la biodiversité de la Martinique, La Poste a pu identifier les espèces présentées sur cette nouvelle collection de timbres.

Les huit espèces, qui ne sont pas endémiques à la Martinique mais natifs aux Petites Antilles, sont emblématiques des dangers liés surtout à la destruction de leur habitat qui menacent ces animaux.

Des espèces qui figurent sur les timbres

Le balbuzard pêcheur est un rapace d’une durée de vie maximale de 32 ans. En hiver, ces oiseaux nord-américains migrent en Amérique Centrale et dans l’archipel des Antilles.

timbre balbuzard pêcheur
Timbre balbuzard pêcheur ©La Poste Outre-Mer

Considéré comme rare par I’IUCN (L'Union internationale pour la conservation de la nature), la chasse et la destruction des nids pour la protection de la volaille menacent sa survie ainsi que la disparition des habitats et la pollution chimique.

Le Dauphin tacheté pantropical

La population mondiale du Dauphin tacheté pantropical est estimée à plus de 3 millions d'individus dont le quart se trouve en Martinique. Vivant en groupe de 10 à 20 individus, ce dauphin a une espérance de vie de presque 50 ans.

Dauphin tacheté pantropical
Dauphin tacheté pantropical ©Sépanmar

Les captures accidentelles mais massives par la pêche industrielle ont causé une baisse de 25 % de la population de l’espèce. En Martinique, depuis 1995, les populations de dauphins  bénéficient d'une arrêté de protection.

La navigation côtière constitue la principale menace en raison du risque de collision avec les groupes du dauphins.

L'Iguane des Petites Antilles

En Martinique, l’Iguane des Petites Antilles bénéficie d’un arrêté de biotope pour la protection de l’espèce.

timbre iguane des petits antilles
Timbre iguane des Petits Antilles ©La Poste Outre-Mer

Ce reptile est menacé par la destruction de son habitat, la chasse et l'introduction de prédateurs. L’Iguane vert commun avec lequel il se peut se reproduire, a déjà fait disparaître l’espèce à Saint-Martin, Antigua-et-Barbuda, Saint-Kitts-et-Nevis.

Classé en danger critique d’extinction en raison de cette hybridation avec l'iguane vert, l'Iguane des Petites Antilles est protégé par un arrêté ministériel depuis 1989.

Huit espèces menacées

Les huit timbres présentent chacun une espèce spécifique à notre île ou au bassin caribéen, qui a été identifiée comme en voie d’extinction ou dont l’habitat est menacé :

  1. Balbuzard pêcheur
  2.  Caïali ou héron vert
  3. Dauphin tacheté
  4. Iguane des Antilles  
  5. Libellule bleue  
  6. Nacré américain
  7. Tourlourou
  8. Tourterelle à queue carrée 

A validité permanente, chaque timbre autocollant est utilisable pour expédier un envoi de 20g au tarif Lettre Verte. Le carnet de 8 timbres sera disponible auprès du facteur et dans tous les bureaux de poste à partir du mercredi 27 juillet.