"Il n'y a qu'un seul crocodile en Martinique" selon la police de l'environnement

faits divers
"Georges le crocodile"
photo du crocodile de la Lézarde ©Prefecture Martinique
Pour mettre fin aux rumeurs, l'Office Français de la Biodiversité assure qu'"il n'y a qu'un seul et unique crocodile en liberté en Martinique". L'organisme rappelle qu'il ne faut pas s'approcher de l'animal sauvage, lequel pourrait faire des victimes.

L'Office Français de la Biodiversité est catégorique : "il n'y a qu'un seul crocodile qui hante la rivière lézarde en Martinique".

L'OFB tient à mettre fin aux rumeurs affirmant qu'il y en a plusieurs ou qu'il y a aussi des caïmans. 

Les personnes voit l'animal une première fois, puis il plonge. Quand il remonte, ils en comptent deux. Il replonge, il ressort en sortant un peu moins ou un peu plus sa tête, et hop il y en a trois...

Françis Marguenat, chef SD Martinique Direction des Outremers

 

"Georges", comme il a été surnommé, vit dans la rivière Lézarde au Lamanetin. Il aurait été relâché dans le cours d'eau par un trafiquant qui a vu les forces de l'ordre débarquer, d’après la police de l'environnement. 

"Si vous vous approchez trop, il aura le réflexe de mordre"

 

Pourquoi l'animal est plus visible quand il pleut s'interrogent certains riverains ? Les agents ont une explication.

L'animal vit dans la rivière, mais il a besoin d'eaux calmes.

Quand il pleut fortement, le débit du cours d'eau est accéléré, notamment à l'embouchure où il passe la majorité de son temps.

 

Conséquence, pour échapper à ses rapides, les poissons et le crocodile cherchent un endroit plus calme. 

L'OFB

 

L'Office Français de la Biodiversité met également en garde les personnes qui souhaitent photographier ou filmer l'animal. "C'est une bête sauvage, si vous vous approchez trop, il aura le réflexe de mordre. Un crocodile ne sait pas relâcher sa proie. Si quelqu'un se fait mordre, il a de fortes chances de mourir".