Pour l’instant la Martinique ne va pas souffrir

transports
Transporteurs en réunion
La délégation des transporteurs en réunion à la CTM le 21 février 2017 ©Martinique 1ère
Pas de blocages des transporteurs ce jeudi 2 mars et jusqu'au 5 mars. Les représentants des transporteurs ont obtenu des réunions de travail avec la CTM (collectivité territoriale de Martinique), le lundi 6 mars sur la détaxe des carburants et le jeudi 9 mars sur l’aide à la cessation d’activité.
Les transporteurs ont obtenu des réunions de travail  avec la CTM. Deux séances sont programmées :  le lundi 6 mars sur la détaxe des carburants et le jeudi 9 mars sur l’aide à la cessation d’activité.
Suite à ces annonces, la pression est redescendue dans le camp des transporteurs. Le 21 février 2017, lors de leur rencontre avec Alfred Marie-Jeanne, le président du conseil exécutif, avait tourné court. Les professionnels du transport, avaient menacé de" bloquer, et de faire souffrir la Martinique".
 

Deux séances de travail

La première revendication concerne la détaxe des carburants. Le système existe déjà, et est plafonné à 8000 litres pour un véhicule. Les représentants des transporteurs veulent que cette mesure soit étendue à plusieurs camions dans une même entreprise jusqu'à 25.000 litres.
 
Le 9 mars prochain les discussions porteront sur la cessation d’activités, et sur le respect des engagements de l'ancienne Région. Les professionnels se battent pour que les chauffeurs âgés de plus de 70 ans ne se retrouvent au volant d'un camion.