"Je ne l'ai pas mal vécu, ce n'était pas catastrophique", les soignants venus en renfort préfèrent se focaliser sur leur mission

polémique
Malade COVID / CHUM / hôpital
Malade COVID pris en charge au CHU de Martinique (image d'illustration). ©CHUM972
Retour sur ce qui s’est passé jeudi dernier à l’aéroport international Aimé Césaire. À l’issue d’une manifestation contre l’obligation vaccinale, des manifestants ont insulté des soignants qui venaient d’arriver en renfort sanitaire. Comment ces soignants, ont-ils vécu cette situation ?

Les insultes proférées à l'encontre des soignants venus en renforts à leur arrivée à l'aéroport n’ont pas manqué de faire réagir les Martiniquais. 

Des politiques, des syndicalistes, certaines personnalités de la société civile et monsieur et madame tout le monde se sont exprimés sur ces faits. Ils ont été nombreux à formuler publiquement des excuses au nom de tout le peuple martiniquais.

Cependant, ces soignants semblent plutôt détachés par rapport à cette situation. 

On ne peut pas dire que cela nous a fait plaisir d'entendre ça, mais moi je suis tout de suite passé à autre chose. Je me suis bien rendu compte que c'était une minorité.

On nous l'a dit et redit et encore dit.

On s'est quand même senti bien accepté sur l'île et on se sent utile et on est content d'être là, de venir vous aider. Ça ne porte pas à conséquence. 

Un soignant venu en renfort


Ecoutez le reportage de Fabrice Théodose. 

Reportage réactions des soignants insultés

Présents en Martinique pour une quinzaine de jours, ils préfèrent se concentrer sur leur mission : prêter main-forte aux soignants du CHU de Martinique.