martinique
info locale

Journée mondiale contre le cancer : 1500 nouveaux cas chaque année en Martinique

cancer
prothèse mammaire
Sonia Guitteaud (en blouse blanche) conseille les femmes qui viennent à sa boutique. ©Martinique la 1ère
Ce lundi (4 février) est la journée mondiale contre le cancer. Chaque année 1500 nouveaux cas sont enregistrés en Martinique. Tous les acteurs de l'ile profitent de cette journée pour se réunir et parler des actions qui sont menées pour agir au niveau de la prévention contre la maladie.
La journée mondiale contre le cancer c'est aussi l’occasion de mettre en valeur une initiative individuelle qui a permis aux femmes atteintes du cancer du sein de poser à nouveau un regard bienveillant sur leur corps. Après l’ablation du sein et avant une éventuelle reconstruction, les femmes atteintes d'un cancer utilisent des prothèses mammaires amovibles. Pendant longtemps elles étaient proposées uniquement dans des couleurs adaptées aux peaux blanches. Accentuant encore le manque de cette partie du corps pourtant symbole universel de la féminité.

Rencontre avec Sonia Guitteaud, prothésiste martiniquaise qui s’est démenée il y a plus de trente ans pour fournir des prothèses carnées à ces femmes en reconstruction physique et psychologique.

(Re)voir le reportage avec des images d'Eddy Bellerose.

"Les Amazones " accompagnent les malades dans leur quotidien


Le cancer est la première cause de mortalité en France. Chaque année, le 4 février est l'occasion de concentrer information, partage, appels au don autour de cette maladie. 

Le nid des amazones organisait une porte ouverte ce lundi (4 février 2019). Conçu comme un endroit douillet pour recevoir des femmes touchées par des cancers, l'appartement propose, depuis le mois d'avril, des soins de support gratuits.

(Re)voir le reportage de Nathalie William et Aurélie Treuil.

Au quotidien 


La ligue de Martinique contre le cancer accentue, au cours de cette journée, son action contre la maladie. Son président Roger Toussaint milite au niveau de la prévention dès l'école primaire mais soutient également le dépistage. La ligue enregistre annuellement 500 nouveaux cas (prostate) et près de 300 pour le cancer du sein.