L’aide d’urgence prolongée pour les travailleurs précaires jusqu'en mai 2021

emploi
Pôle Emploi chômage
Agence Pôle Emploi ©PHILIPPE HUGUEN / AFP

L’aide exceptionnelle créée en novembre 2020 pour les actifs les plus précaires est prolongée jusqu’à mai 2021, soit trois mois de plus. Il s’agit d’un revenu mensuel minimum de 900 euros net pour chaque bénéficiaire éligible à ce dispositif.

C’est en novembre 2020 que le gouvernement a mis en place cette aide d’urgence pour une durée initiale de quatre mois.

Celle-ci permet à toutes celles et ceux qui ont travaillé au moins 138 jours en CDD (Contrat à Durée Déterminée) ou en intérim au cours de l’année 2019, mais qui n’ont pas pu travailler suffisamment en 2020 pour recharger leurs droits à l’allocation-chômage du fait de la crise, de bénéficier d’une garantie de revenu minimum de 900 euros net par mois.

Compte tenu des incertitudes liées à l’évolution de la situation sanitaire et des difficultés actuelles du marché du travail, j’ai souhaité que cette aide soit prolongée pour protéger les travailleurs précaires.

 

Celles et ceux qui travaillaient beaucoup en 2019 mais enchaînaient des contrats courts, ont été fortement pénalisés avec la crise.

 

Avec cette prolongation, ils pourront donc bénéficier d’un revenu minimum mensuel garanti par l’État de 900 euros net pendant 7 mois.

(Élisabeth Borne - ministre du travail, de l’emploi et de l’insertion)

 

Les conditions pour en bénéficier

 

Pour être éligible à cette aide financière, il faut :

  • résider sur le territoire national ;
  • être inscrit comme demandeur d'emploi au cours d'un ou de plusieurs mois, compris entre novembre 2020 et février 2021 inclus ;
  • avoir cumulé les contrats courts et travaillé au moins 60 % du temps en 2019 (au moins 138 jours) et n'avoir pu travailler suffisamment en 2020 pour recharger ses droits du fait de la crise ;
  • se situer en dessous d'un niveau de ressources de 900 € mensuel.

Le calcul de l'aide 

 

Ce secours financier est censé "combler la différence entre les revenus de la personne éligible (salaire, allocation chômage, RSA...) et le montant de 900 € net mensuel". Si le bénéficiaire retrouve un emploi, l'aide est calculée en comptabilisant 60 % de la rémunération.

Versement assuré par Pôle emploi

 

La somme est versée automatiquement par Pôle emploi aux inscrits qui remplissent les critères fixés par le décret du 30 décembre 2020. Les versements sont effectués en fin de mois. Le dernier au titre du mois de mai, aura donc lieu en juin 2021.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live