L'armateur CMA CGM baisse ses tarifs en France et en Outre-mer "pour soutenir le pouvoir d'achat"

transports
Le CMA-CGM Fort de France
CMA CGM Fort de France, porte-conteneurs de 38.000 tonnes. ©E. Stimpfling
Le groupe CMA CGM, acteur majeur du transport de marchandises, a annoncé jeudi 30 juin 2022, une baisse de ses tarifs de fret allant de 10 à 20% en métropole et dans les territoires d'Outre-mer "pour soutenir le pouvoir d'achat des ménages français

La guerre déclenchée par la Russie à l'Ukraine affole les marchés financiers. Le gouvernement, qui tente aussi d'inciter les banques et les assurances à participer à l'effort collectif de lutte contre l'inflation, a obtenu ce jeudi 30 juin 2022, un geste de la part de CMA CGM.

L'armateur va accorder à ses clients distributeurs une baisse de 500€ par conteneur 40 pieds pour les biens de consommation importés via les ports français. Cette baisse représente près de 10% de réduction du taux de fret.

Une décision majeure pour les Outre-mer

Le Groupe CMA CGM qui opère des lignes maritimes dédiées à la Martinique et à la Guadeloupe applique également une diminution tarifaire du fret, à hauteur de 500€ pour un conteneur 40 pieds, pour la totalité des importations qu’il assure dans les Outre-mer.

Port Terminal de la Pointe des Grives
Le Grand Port Maritime de la Martinique -Fort-de-France- Terminal de la Pointe des GrivesL ©média@CMA-CGM

Cette baisse représente entre 10 et 20% de réduction du taux de fret suivant les destinations.

Bon nombre de professionnels et notamment Hervé Etilé de la fédération française du bâtiment Martinique souhaitaient depuis mars 2022 que face à la flambée des prix des matériaux et des produits alimentaires que la CMA-CGM adopte une autre politique de prix pour la Martinique.

Après concertation avec le ministère de l'Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique, la mesure sera appliquée à partir du 1er août pour une durée d'un an. Les indicateurs économiques seront particulièrement surveillés. L'État pourra contrôler les prix à la consommation des produits (produits alimentaires, hygiène corporelle, produits de nettoyage, petit équipement ménager) via le dispositif Bouclier Qualité/Prix (BQP).