L'Assemblée de Martinique s'arme d'un nouvel outil : les questions à l'exécutif

collectivité territoriale de martinique
CTM plénière
Les élus de l'Assemblée de Martinique, plénière du 26 septembre 2022 ©Cap/twitter CTM
Les élus de l'Assemblée de Martinique sont en séance plénière ce lundi 26 et demain mardi 27 septembre 2022 et étudient 74 dossiers. Les différents groupes politiques de l'Assemblée ont inauguré ce lundi 26 septembre, un nouvel exercice. Les conseillers territoriaux et les groupes politiques peuvent poser leur questions au conseil exécutif de la collectivité.

l’instar des questions au gouvernement à l’assemblée nationale, le mardi, le même exercice est réalisé à l’échelle locale avec le conseil exécutif de la CTM. Les questions émanent à la fois de la majorité et de l’opposition.

C'est un nouvel exercice auquel se sont prêtés ce lundi 26 septembre 2022, divers conseillers territoriaux.

Dans les rangs de la majorité Allians, les interrogations se sont portées sur l’état d’avancement de certains dossiers, comme la mise en place du comité de citoyens jeunes, des interrogations également sur le phénomène d’inondation répétitif à Petit Bourg. Lors du passage de la tempête Fiona, cette zone a été inondée, malgré les travaux réalisés dans la zone de Rivière salée.

Dans les rangs de l’opposition singulièrement le Gran Samblé pou Matinik, les questions se sont voulues plus pointues. Les élus ont évoqué notamment l’avenir du campus caribéen où l’école risque de perdre son agrément. Sur ce dernier point, l'exécutif a rappelé qu'il s’agit là d’un dossier interne géré par le conseil d’administration de l’établissement.

Autre question du Gran Samblé qui a valu une réponse de Serge Letchimy en personne, sur une question qui portait sur un climat délétère au sein du comité martiniquais du tourisme.

Le Président du Conseil Exécutif dit n’avoir reçu aucune pétition de ce type et  il a réitéré sa confiance à l’actuelle présidente du comité pour mener à bien la politique confiée.

En tout et pour tout près d’une dizaine de questions ont été posées à l’Exécutif. Un exercice qui a duré une heure et qui se répétera à chaque plénière de l’Assemblée de Martinique.

Cet exercice n’entraine pas de débats pour ne pas alourdir la séance plénière.