L’enseigne "Librairie Antillaise" devient "Cultura".

culture
61cd1ba6925f9_photo-2021-12-27-17-32-06.jpg
Librairie Antillaise (Martinique) ©G. Etienne
Implanté depuis 1953 sous le nom de Librairie Jean-Charles, le groupe martiniquais "Librairie antillaise" fait partie du paysage culturel de notre région. Cet acteur historique a décidé de s’adosser au puissant groupe "Cultura" qui compte déjà 98 magasins dans l’hexagone.

Elle est désormais bien loin l’époque où la "Librairie Antillaise" n'était synonyme que de papeterie et de livres. Entre temps les modes de consommation ont évolué et l’enseigne avec.

Les quatre magasins de l’île (Galleria, Rond point, Perrinon et Francois) qui font également face à la concurrence d’autres acteurs comme la FNAC, se réinventent donc. Les points de vente du Marin et de Rivière Salée ont dors déjà fermé leurs portes l'année dernière, ceux du Rond Point et du François fermeront d'ici la fin du mois de janvier.

D’ici la rentrée scolaire 2022, la mutation de l’enseigne devrait être effective. Le magasin situé dans le centre commercial Perrinon sera entièrement restructuré et relooké dans les codes et couleurs de Cultura.

Le magasin du centre commercial de la Galleria sera quant à lui délocalisé sur un nouveau site dans une zone d'activité du Lamentin et devrait offrir pas moins de 2000 m2 de surface à ses clients. 

Evolution oui, mais en gardant son identité

C’est une profonde restructuration que s’apprête à vivre l’enseigne. Des changements conséquents qui s’accompagneront en plus du multimédia déjà présent, de nouvelles offres de produits (Ludo éducatif, loisirs créatifs, beaux arts, instruments de musique…). 

61cd1a7f04dd7_photo-2021-12-27-17-32-06-5.jpg
Rayon livres de la Librairie Antillaise au Rond-Point (Martinique) ©G. Etienne

Le groupe "Librairie Antillaise" entend bien conserver les activités qui sont dans son ADN notamment la vente de livres et autres fournitures scolaires.

Ce concept nous permet de garder notre ancrage fort sur la culture locale avec une librairie et une littérature antillaise assez forte, complétées par des métiers de loisir comme le loisir créatif, le ludo éducatif ou les beaux arts et pour certaines surfaces plus grande la partie instruments de musique.

Christian Coppet, Directeur du réseau Librairie Antillaise

Cette stratégie a d’abord été éprouvée sur le magasin de Matoury implanté en Guyane il y a deux ans.

C’est fort de cette expérience que le groupe décidé de franchir le pas en Martinique et en Guadeloupe. Ainsi la "Librairie Antillaise" devrait garder son identité tout en s’adaptant à l’évolution de la demande des consommateurs.

Basée sur le principe de la franchise, cette restructuration ne devrait pas impacter l’actionnariat du groupe ou les équipes salariées (qui seront replacées), selon la direction.

Avantage non négligeable, le groupe devrait à terme bénéficier d’une puissante infrastructure numérique. De quoi nourrir quelques ambitions en termes de ventes en ligne sur le store numérique Cultura.