La chanteuse Édith Lefel, une icône toujours présente dans les mémoires

hommage
Edith Lefel
Edith Lefel née le 17 novembre 1963 en Guyane et morte le 20 janvier 2003 à Dreux en Eure-et-Loir. ©Ftv

La diva Édith Lefel, "la petite fée" à la voix suave morte le 20 janvier 2003, aurait eu 58 ans aujourd’hui (20 janvier 2021). Elle reste une des plus belles voix du zouk, un  monument de la chanson avec des titres indémodables "Lanmou", "La klé", "La siren", "Si seulement".

Le 20 janvier 2003, les Antilles, la Guyane, la France sont frappées par la terrible nouvelle du décès d'Édith. La petite fée est passée de la vie à trépas après un malaise cardiaque en région parisienne. Le public est dans la tristesse, abasourdi, consterné devant la fatalité. Ironie du sort, Édith Lefel préparait son prochain concert.

Une jeunesse partagée entre la Guyane et la Martinique

 

La chanteuse est née à Cayenne le 17 novembre 1963 d’une mère Guyanaise et d’un père Martiniquais. Sa prime enfance se déroule en Guyane, tandis qu'une partie de son adolescence se passe en Martinique. Dans le cocon familial, la petite reine Édith, (nom donné par ses parents en souvenir du cyclone du même nom), affiche son intérêt pour la musique et le chant.

Son père météorologue est un mélomane qui écoute Jacques Brel, Charles Aznavour et Édith Piaf.

La Maafia de Jean Cabrimol est un tremplin

 

Après une immersion dans des groupes folk par l'intermédiaire de son frère guitariste. Elle a l'opportunité d'intégrer le groupe du jeune ancien batteur des Léopards, Jean Michel Cabrimol.

La Maafia a une sonorité caribéenne authentique. Jean Michel s'entoure de pointures chevronnés, mais aussi de jeunes talents dont Danielle René Corail et Édith Lefel.

Une artiste de talent sollicitée de toute part

 

Sa tessiture, son charisme, sa voix douce sucrée et jazzy conquiert et emporte. Le succès est fulgurant. Elle est sollicitée par des pointures et des professionnels.

Édith Lefel qui étudiait le droit, embrasse la musique avec le groupe Malavoi au Zénith de Paris (1986). 2 ans plus tard, elle sort son premier album, La Klé. Les succès s'enchaînent et la reconnaissance aussi. En 1992, elle sort son 2e album "Mèsi"et en 1996 le 3e, "rendez vous".

Un héritage immense 


Cette citoyenne du monde a laissé une musique pleine d'amour et de rythmes. Les plus avertis n'oublient pas les duos mémorables avec Ralph Thamar "Sos Mémé", "Piti Kouté gran" avec Ronald Rubinel son ancien compagnon, "Ici manman" avec Jean-Luc Alger, "Chanson d’amour" avec Jean Jacques Goldman.

Prix sacem 1992 pour l'album "Mèsi", médaillée de l'ordre national du mérite, la mère des jumeaux (Chris et Mathieu ) repose au cimetière du Père Lachaise.