La femme politique martiniquaise Karine Mousseau révèle un terrible secret de famille

famille
Karine Mousseau
La femme politique martiniquaise Karine Mousseau. ©Martinique la 1ère

Des milliers de témoignages de victimes sont publiés sur Twitter ou Instagram depuis samedi dernier sous le hashtag #MeTooInceste mais aussi en Martinique. Cette dénonciation de l'inceste fait suite à l'onde de choc suscitée par le livre de Camille Kouchner, "La Familia Grande".

C'était un père, un frère, un oncle, un grand-père, un cousin. Par centaines, des internautes racontent sur les réseaux sociaux, depuis samedi 16 janvier 2021 comment ils ont été violés, à cinq, dix ou quinze ans, par quelqu'un qui leur était familier. Au point que le hashtag #MeTooInceste est devenu l'un des plus populaires durant le week-end, notamment sur Twitter.

En Martinique, des anonymes mais aussi des personnalités plus connues, telles que la femme politique Karine Mousseau ne s'expriment pas autant sur les réseaux sociaux mais dénoncent avec force de tels agissements. La conseillère territoriale révèle avoir été l'objet d'actes de pédophilie d'un oncle, aujourd'hui décédé. "Victimes comme beaucoup, beaucoup d'enfants en Martinique", insiste Karine Mousseau. 

 

La femme politique Karine Mousseau révèle avoir été victime d'inceste.

 

Cette vague de témoignages est la conséquence du retentissement de la parution du livre de Camille Kouchner, La Familia Grande (éd.Seuil), jeudi 7 janvier 2021.

Dans ce récit, la fille de l'ancien ministre de la Santé, qui a également témoigné dans l'émission "La Grande librairie", le 13 janvier, révèle que son frère jumeau a été violé, à partir de l'âge de 13 ans, par leur beau-père, le politologue Olivier Duhamel. 

Des actes connus, mais tus durant de longues années au sein de cette famille recomposée. 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live