La fin effective du roaming dans les outre-mer

société
Roaming
Le téléphone au même coût sur l’ensemble du territoire national avec la fin de l'itinérance ©JCS
C'est le début de la guerre entre les opérateurs téléphoniques pour la fin du roaming. "Orange Caraibe" supprime les surcoûts de l’itinérance sur les communications entre les Antilles et l’Europe à partir du 30 avril. "Digicel" fait la même chose entre les Antilles et la France à la même date.
La Guerre est déclenchée pour le roaming ou l'itinérance de communication. "Orange Caraïbe" dès le 30 avril s'aligne sur les textes votées par les députés. Selon un texte adopté en première lecture à l'Assemblée en juillet 2015 la fin des frais d'itinérance en outre-mer pouvait avoir lieu au 1er janvier 2016. Dans les faits, elle est passée au premier mai 2016. Son application était source de complications administratives mais aussi de logistiques pour les opérateurs.

(Re)voir le reportage de Stéphane Petit-Frère - Aurelie Treuil et Laura Schintu 
Fin de l'itinérance entre l'outre-mer et l'hexagone.
L'application des textes
Contre toute attente, à partir du 30 avril, "Orange Caraïbe" supprime les surcoûts de l’itinérance sur les communications voix et sms/mms entre les Antilles et l’Europe, en application des nouveaux textes encadrant le roaming. Les décomptes vers l’Europe seront facturés comme en local. Les appels reçus sont désormais gratuits partout en Europe.

Dans le même temps, le prix des connexions internet mobile sera divisé par 4 pour toutes les offres incluant de l’internet mobile. Ainsi le prix du mégaoctet passe de 0,22€ TTC à 0,06€ TTC aux Antilles et de 0,20€ et 0,05€ pour la Guyane.
"Digicel" s'aligne aussi sur les textes de loi, l'opérateur supprime les surcoûts de l'itinérance sur les communications entre les Antilles-Guyane et la France.

La continuité territoriale
 
C'est un enjeu important pour les populations ultramarines. L’ensemble des citoyens français, ultramarins de Guadeloupe de Martinique et de Guyane  comme hexagonaux, téléphoneront ainsi au même coût sur l’ensemble du territoire national. Il faudra maintenant voir si tous les opérateurs adopteront la même définition du texte et ce que comprend exactement l'outre-mer. Dans le cas de l'Europe, le terme peut recouvrir un nombre de pays différents selon les opérateurs, et il n'est donc pas toujours facile pour un client de s'y retrouver.