La maladie de la sclérose en plaque, portée à l'écran grâce au film "Rosy"

maladie
Marine Barnérias
Réalisatrice du film documentaire "Rosy". ©Marine Barnérias
Rosy, un film autobiographique sur la maladie de la sclérose en plaque, est à l'écran. Rencontre avec sa réalisatrice Marine Barnérias.

Marine Barnérias, jeune étudiante d’une vingtaine d’années, qui a réalisé un film documentaire sur la sclérose en plaque, maladie dont elle est atteinte, est venue en Martinique présenter son film intitulé "Rosy", projeté au complexe cinématographique Madiana.

Le choc de l’annonce, l’urgence de la situation et le besoin de prendre
une décision quant au traitement à suivre, la poussent à trouver une solution en elle.

Elle décide de partir pour un long voyage initiatique dans 3 pays. La Nouvelle-Zélande pour redécouvrir son corps, la Birmanie pour apaiser son esprit et la Mongolie pour renouer avec son âme.

À travers des expériences inoubliables, Marine part à la rencontre d’elle-même et d’un nouvel équilibre avec cette sclérose qu’elle surnomme "Rosy".