La Martiniquaise Malory Beaujolais sélectionnée pour la finale nationale du concours "Ma thèse en 180 secondes"

éducation
Malory Beaujolais
Malory Beaujolais sélectionnée parmi 58 demi-finalistes pour la finale nationale du concours "Ma thèse en 180 secondes". ©RS

La Martiniquaise Malory Beaujolais et le Guadeloupéen James Larrouy sélectionnés parmi 58 candidats à la finale nationale du concours "Ma thèse en 180 secondes" qui se déroulera à distance le 10 juin 2021. Face à 16 finalistes,  ils pourraient accéder à la finale internationale du concours.

 

Malory Beaujolais s'est fait connaître du grand public en présentant en 180 secondes son travail sur la dépollution des terres de la chlordécone intitulé "Conception d'un dispositif bio-électrochimique pour la dépollution des environnements contaminés en Martinique". Et pour ce travail, Malory Beaujolais a reçu le prix du public. 

Doctorante en électrochimie au laboratoire des matériaux et des molécules en milieu agressif (L3MA) à l'Université des Antilles à Schoelcher, Malory Beaujolais vient d'être sélectionnée parmi 58 demi-finalistes pour participer à la finale nationale du concours "Ma thèse en 180 secondes" qui se tiendra en visioconférence le 10 juin 2021.

3 minutes (chronomètre en main) pour présenter des années de recherches sur la dépollution des terres antillaises de la chlordécone à l'Université des Antilles.

Malory Beaujolais
Malory Beaujolais dans son travail sur la Chlordecone au laboratoire de recherche avec son directeur de recherche. ©Audrey Govindin

 

Une première pour l'Université des Antilles 

 

Avec Malory Beaujolais, le lauréat James Larrouy, Prix du jury a également été sélectionné parmi 58 demi-finalistes pour participer cette finale. 


Le Guadeloupéen James Larrouy, doctorant en Mathématiques,  membre de l’équipe d’accueil Laboratoire de Mathématiques Informatique et Applications (LAMIA) présentera "Outils avancés en analyse multivoque et leurs applications".

Malory Beaujolais, doctorante en électrochimie, membre de l’équipe d’accueil Laboratoire des Matériaux et Molécules en Milieu Agressif (L3MA) présentera " Conception d’un dispositif bioélectrochimique pour la décontamination d’environnement contaminé en Martinique".

L'international en ligne de mire 

 

C'est la première fois depuis la première édition régionale organisée en 2019, que l'Université des Antilles est représentée à la finale nationale, qui plus est, par ses deux lauréats.

Ce concours international, sponsorisé par la CPU (Conférence des présidents d'université) et le CNRS (Centre national de la recherche scientifique), vise à encourager les doctorants et jeunes docteurs à aller à la rencontre du grand public en expérimentant un format de médiation scientifique original et à promouvoir le diplôme du doctorat qui reste encore trop souvent méconnu.

S’ils continuent à se démarquer face aux 16 finalistes le 10 juin prochain, ils accèderont alors à la finale internationale organisée à distance le 30 septembre 2021.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live