La molécule chlordécone dans le sang, est-elle en train de diminuer en Martinique ?

chlordécone
©Martinique
La présence de la molécule a été détectée pour de nombreuses personnes en Martinique. Aujourd’hui, environ 7 000 d'entre elles ont effectué des tests dans des laboratoires et il apparaît que les taux détectés dans le sang sont moins forts que dans certaines villes.

Une prise de sang dans un laboratoire et la chlordéconémie, c’est à dire le dosage de chlordécone dans le sang est mesurée. Depuis 2021 ces tests sont gratuits et entièrement pris en charge par l’ARS (Agence Régionale de Santé). Les prélèvements sont pour l’instant analysés à Limoges.

Les responsables des laboratoires d’analyses constatent, que depuis 2014, il y a de moins en moins de personnes contaminées. En Martinique environ 500 d'entre elles se font dépister chaque mois et le taux de chlordécone dans le sang est de plus en plus bas selon les spécialistes interrogés.

Travail en laboratoire
Travail en laboratoire pour les tests de chlordéconémie. ©Martinique la 1ère

Depuis l'étude Kannari menée entre 2013 et 2014 pour analyser et comprendre jusqu’à quel point le  chlordécone impacte notre population, les spécialités constatent que la présence de ce produit, dans notre organisme est en baisse.

Depuis la gratuité, environ 7000 personnes présentent un test de chlordéconémie. Cependant, pour les élus dont le député Marcellin Nadeau, il faut aller plus loin notamment pour la dépollution des corps.   

Pour se  dépolluer, il faut suivre un programme d’alimentation très spécifique. Certains organismes tels que l’Instance Régionale de Promotion de la Santé (IREPS), propose un accompagnement adapté, si on stoppe toute exposition à cette molécule. Il faudrait entre 2 et 6 mois pour diviser par 2 la  teneur du chlordécone dans le sang, en suivant simplement un régime alimentaire très spécifique.