La production locale est-elle menacée par une proposition de la Commission européenne ?

sécurité
Acteurs économiques martiniquais
Membres de l'AMPI, du Medef ou de la Chambre d'agriculture défendent leurs intérêts. ©AMPI

La Commission européenne souhaite retirer la protection apportée par l’octroi de mer lorsque la production locale fournit soit plus de 90% des besoins du marché local, soit moins de 5%. Cette perspective provoque colère et indignation du monde économique martiniquais.

L’Association Martiniquaise pour la Promotion de l'Industrie (AMPI), la Chambre d’agriculture, le Medef, notamment, se mobilisent contre une proposition de la Commission européenne qui entend retirer la protection apportée par l’octroi de mer.

De quoi s'agit-il ?

 

Dans le cadre de la négociation en cours sur le régime d’octroi de mer, la Commission européenne souhaite retirer la protection apportée par l’octroi de mer lorsque la production locale fournit soit plus de 90% des besoins du marché local, soit moins de 5%.

Le monde économique martiniquais craint un affaiblissement "sans précédent" de la protection de la production locale que permet l’octroi de mer.

(Re)voir le reportage de Franck Zozor et William Zebina.

Fronde des industriels martiniquais à cause d'un projet de l'union européenne

Nous appelons le gouvernement à combattre fermement cette initiative désastreuse pour la production et l’emploi locaux et à obtenir de la Commission Européenne le retrait pur et simple de cette proposition.

Acteurs économiques de Martinique

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live