La vente d'objets en plastique à usage unique interdite depuis le 1er janvier 2021

pollution
Plastique
Les gobelets en plastique constituent une des principales atteintes à l'environnement. ©Pixabay

La loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire de février 2020 est entrée en vigueur ce 1er janvier 2021. Il est désormais impossible de trouver dans le commerce certains objets ou emballages en plastique à usage unique pour les particuliers.

Progressivement, les objets en plastique à usage unique disparaissent. Depuis le 1er janvier 2021, les emballages sont retirés de la vente. Progressivement c’est toute la filière qui va être repensée.

Il n’est désormais plus possible d’acheter dans des magasins pour les particuliers des lots de gobelets, des assiettes, des cotons-tiges, des pailles, des couverts jetables, des couvercles de gobelets et des boîtes en polystyrène.

Les autorités autorisent cependant la vente de ces produits s’ils contiennent de la nourriture ou une boisson. Une autre exception est faite pour ceux dont la composition est constituée majoritairement de produit biologique.

En Martinique les commerçants sont prêts

 

"Nous sommes prêts, nous travaillons depuis longtemps sur cette transition. Nous proposons des emballages en carton ou en bois notamment" affirme Jacky Biolait, directeur d’un hypermarché au Lamentin. La marque qu’il représente vend désormais des produits ou des emballages à base de cartons ou de bois. Il estime que "en Martinique tout le monde a joué le jeu et s’est mis aux normes".

Les restaurateurs ou les fast-foods qui utilisent du plastique à usage unique comme emballages sont également impactés par cette mesure.

En 2022, la législation se durcit pour eux. En effet, la vaisselle jetable des repas servis sur place ne sera plus autorisée.

Une disparition progressive

 

À cette date, les particuliers ne trouveront plus de suremballage pour les fruits et légumes de moins de 1,5 kg.

Pour arriver à leurs fins, deux étapes importantes ont été ciblées par le gouvernement et la commission européenne.

La loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire de février 2020 fixe un objectif de 100 % de plastique recyclé d’ici à 2025 et veut en finir avec les emballages en plastique à usage unique d’ici à 2040.

Pourquoi recycler ?

 

Ces mesures sont motivées par la pollution. En effet, les objets fabriqués en plastique à usage unique pullulent dans les océans. La commission européenne estime que les 10 objets en plastique à usage unique les plus souvent trouvés sur les plages représentent 86% des objets en plastique à usage unique qui polluent les littoraux. Ils représentent aussi la moitié des objets en plastiques ramassés sur les côtes.

De multiples objets de la vie courante peuvent être fabriqués avec du plastique recyclé. Ainsi, les bouteilles et flacons en plastique transparent, une fois recyclés, peuvent fournir de la fibre textile servant au rembourrage des couettes, des sacs de couchage et des peluches. À partir de sept bidons de lessive, on peut confectionner un siège auto pour enfants, et avec six pots de yaourt, un cintre.