La vente de passeports aux étrangers dans les pays de la Caraïbe est dénoncée par les États-Unis et l’Europe

citoyenneté
Passeport
Passeport de la Fédération de Saint-Kitts et Nevis. ©Bloomberg
Sainte Lucie, Grenade, Dominique, Antigua et Barbuda et Saint-Kitts et Nevis vendent leurs passeports aux étrangers. Ce programme, intitulé, Citoyenneté par Investissement, aide à remplir les caisses des îles. Les acheteurs obtiennent des passeports qui leur donnent accès à près de 160 pays. Les États-Unis et l’Union Européenne veulent sanctionner cette initiative.

L’Union Européenne menace les pays de la Caraïbe. S’ils maintiennent les programmes de citoyenneté par investissement, ils ne pourront plus bénéficier d’un accès facile à la Zone Schengen.

La perte de cet avantage va anéantir l’attractivité des passeports des îles de la Caraïbe qui proposent ce programme aux étrangers.

Aux États-Unis, des élus du Congres veulent "empêcher les trafiquants et les criminels internationaux" de voyager librement dans le monde grâce à l’acquisition de l’un de ces passeports dits dorés.  

La traque aux oligarques russes ?

L’éligibilité des caribéens d’accéder au programme d’exemption de visa pour entrer aux États-Unis pourrait être supprimé.

Les dirigeants américains accusent les pays caribéens concernés, de ne pas mener des enquêtes approfondies sur les demandeurs de ces passeports. Ces personnes pourraient être des oligarques russes corrompus.

Depuis l’invasion de l’Ukraine par les forces russes sous les ordres du président Vladimir Poutine, les clients russes sont exclus des programmes de Citoyenneté par Investissement dans la Caraïbe.

Cette mesure n’a pas empêché les États-Unis, le Canada, le Japon, le Royaume Uni et l’Union Européenne de publiquement demander aux pays de la Caraïbe de limiter les ventes de passeports aux ressortissants russes fortunés ayant des relations avec le pouvoir à Moscou.

Dominique passeports
Polémique sur la vente des passeports de la Dominique ©twitter

Une source importante de revenus

Le prix des passeports d’Antigua et Barbuda, la Dominique, Sainte Lucie, la Grenade et Saint-Kitts et Nevis, varie entre 90.000 euros et 160.000 euros. 

Ils sont livrés aux nouveaux citoyens dans un délai d’environ 3 mois, le temps de mener des enquêtes. 

Les détenteurs de ces passeports bénéficient d’un accès, sans visa, à environ160 pays dans le monde.

À Antigua et Barbuda, la vente des passeports représente entre 10 à 15% des revenus du gouvernement. Dans d’autres îles, ce pourcentage est encore plus élevé.

Gaston Browne, Premier ministre d’Antigua et Barbuda a adressé un courrier à Washington et à Bruxelles pour signaler l’impact catastrophique de ces propositions de loi sur les économies des 4 îles citées.