Le chemin de réussite d'un sapeur-pompier engagé au STIS de Martinique

emploi
Otto-Oswald Dubois
Otto-Oswald Dubois, un exemple de réussite professionnelle. ©B.B

Réussir un concours en France relève parfois du parcours du combattant. Sans préparation aux épreuves organisée en Martinique, le sapeur-pompier Otto-Oswald Dubois a préparé seul le concours interne de sergent. Unique Martiniquais parmi 3027 candidats inscrits, il a réussi son pari.   

L'égalité des chances pour se présenter à un concours n'est pas toujours exacte entre les candidats en France et ceux d'Outre-mer. 

Le sapeur-pompier professionnel Otto-Oswald Dubois l'a expérimenté lorsqu'il s'est inscrit et présenté au concours interne de sergent organisé en Seine-et-Marne le 25 novembre 2020.

Sapeur-pompier volontaire à Saint-Pierre dans un premier temps, puis professionnel avec le grade de sapeur, Otto-Oswald Dubois est affecté à la caserne de case-Pilote. Il est également conseiller municipal, délégué aux risques majeurs à la mairie du Carbet.

Parcours d'un sapeur-pompier professionnel

Remarqué favorablement par sa hiérarchie comme un professionnel avec un fort potentiel, il s'inscrit au concours interne de sergent.

Otto-Oswald Dubois prend donc de son temps personnel pour rechercher les informations sur les épreuves et s'entraîne avec ses proches et ses supérieurs hiérarchiques. 

Entretien Otto-Oswald Dubois

Un véritable investissement pour ce jeune professionnel de 33 ans, pompier professionnel et volontaire.

Les missions d'un sergent sapeur-pompier 

 

Au programme du concours deux épreuves écrites : la rédaction d’un compte-rendu d’une situation opérationnelle du niveau de chef d’équipe et un QCM (questionnaire à choix multiples).

En cas de réussite, le candidat doit passer un entretien oral sur ses motivations.

Entretien avec le sergent Otto-Oswald Dubois

Le sergent est en effet, en qualité de chef d'agrès, amené à commander seul ou sous l'autorité d'un supérieur, les engins armés par trois pompiers et à assurer les opérations de secours qui lui sont confiées.

Il peut également participer au fonctionnement des salles opérationnelles au CTA (centre de traitement d'alerte du STIS) en tant qu’adjoint au chef de salle.

Le sergent est classé dans la catégorie des sous-officiers et doit être titulaire des formations correspondantes aux activités exercées.

Le concours teste donc les capacités des candidats à faire preuve de rigueur, méthode, de discrétion, de qualités d'encadrement, d'aptitude au commandement, de réactivité et de connaître parfaitement son cadre professionnel. 

Mais pas seulement, il faut aussi maîtriser les mesures prises pour la sécurité du personnel et savoir rendre compte au supérieur hiérarchique.

La deuxième épreuve écrite consiste à répondre à un QCM, à partir d’exercices concrets de culture générale propre aux sapeurs-pompiers. 

 

3027 candidats inscrits pour 500 postes 

 

Otto-Oswald Dubois a donc réussi son concours. Sur 3 027 candidats, il était le seul candidat martiniquais. Une fierté pour sa hiérarchie qui lui a fait confiance car c'est la première fois qu'un Martiniquais affecté au STIS réussi le concours de sergent en France mais aussi un exemple pour ses compatriotes qui souhaiteraient s'engager dans cette voie. 

Après les épreuves écrites, 1 000 candidats ont été retenus pour l'oral. 

Entretien : Lieutenant-Colonel Ruddi Ryfer, chef de Pôle Gestion des Risques, Développement des Compétences et du Volontariat.

"Croire en son potentiel et travailler pour son avenir" : entretien avec le sergent sapeur-pompier professionnel Otto-Oswald Dubois. 

Entretien avec le sergent Otto-Oswald Dubois
Parcours professionnel

 

Le 1 er concours de sergent des sapeurs-pompiers organisé en avril et mai 2021

Le 1 er concours de sergent des sapeurs-pompiers a été organisé en Martinique le jeudi 21 avril 2021 pour l'écrit. 42 candidats, 11 sapeurs-pompiers volontaires et 31 sapeurs-pompiers professionnels ont passé cette 1ère épreuve pour 15 postes ouverts au total. 

Ce concours était ouvert aux agents du service public totalisant 4 ans de service effectifs et détenant la qualification de chef d'équipe de sapeur-pompier professionnel ou une qualification équivalente.

Deux épreuves au programme : 

- un compte-rendu à rédiger sur une durée de 2 heures pour tester les capacités de rédaction du candidat

- un QCM sur la profession 

L'oral se déroulera fin mai. L'épreuve consiste à exposer ses motivations et à montrer sa connaissance de la profession.