Le commandant de police Alain Tripot fait chevalier de la Légion d'honneur

sécurité
Alain Tripot, chevalier de la Légion d'honneur
Alain Tripot, chevalier de la Légion d'honneur

Le commandant de police Alain Tripot a été fait chevalier de la Légion d'honneur début janvier 2021. Cela vient récompenser une longue carrière au sein de la police nationale. 

Le commandant de police Alain Tripot a été fait chevalier de la Légion d’honneur par le biais du ministère de l'Outre-mer pour ses 39 ans de services. Cette récompense est une surprise pour lui.

À la retraite depuis août 2020, l’homme a gravi les échelons dans la police. Né le 29 novembre 1957 en Guyane, c’est en tant qu’agent de bureau qu’il a commencé sa carrière. Puis il est devenu gardien de la paix, inspecteur de police, officier, capitaine lieutenant capitaine et commandant.

Une riche carrière en France et en Outre-mer

 

Durant sa carrière,  il a évolué successivement, en Guyane, dans d'autres régions françaises et en Martinique.

Le fonctionnaire a appris la nouvelle de sa nomination en recevant un message début janvier 2021. Cette récompense qui est un aboutissement de sa carrière, lui a été décernée, d’après lui, grâce à l’abnégation de l'un de ses amis. Il révèle que cet ami a effectué toutes les démarches administratives depuis au moins trois ans afin que ce fonctionnaire de police soit récompensé.

Il dédie cette récompense à ses trois enfants, ses trois petits-enfants et à son père décédé en 2000.

Désormais il attend de recevoir une notification officielle car il a toujours du mal à y croire... 

L’attribution de la Légion d’honneur repose sur des principes clairs

 

L’éminence des services : pouvoir justifier de qualité de services, d’actions ou d’engagements à la fois exigeants et mesurables.

Le bénéfice commun : avoir œuvré pour le bien de la nation et non en fonction d’un intérêt propre exclusif.

La notoriété des mérites : avoir été reconnu pour ses mérites, faire figure de modèle de civisme pour ses concitoyens.

La durée des services : un minimum de 20 ans d’activité est requis pour entrer dans l’ordre de la Légion d’honneur.

Promotions 2020 de la Légion d’honneur et de l’ordre national du Mérite pour la Martinique

Les autres promotions du ministère de l'Outre-mer pour des personnalités en Martinique :

Bertrand Clerc : dirigeant d'un groupe industriel agroalimentaire ; 40 ans de services.

Guillaume Mauger : directeur départemental de la sécurité publique de Martinique ; 17 ans de services.

Marie-Claude Pastureau : directrice d'une école de gestion et de commerce (EGC) ; 44 ans de services.

Serge Pognon : président d'une association caritative (Banque alimentaire) ; 12 ans de services.

Marinette Torpille : courtier en assurances, membre de la chambre de commerce et d'industrie de Martinique ; 26 ans de services. (conseillère exécutive de la CTM)

Claudie Vétro : conseillère municipale du Lamentin, vice-présidente de la communauté d'agglomération (Cacem); 31 ans de services.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live