Le FBI s’installe en Jamaïque pour lutter contre le crime

monde
Population Jamaïque
Population à la Jamaïque (avril 2007) ©Jean-Marc Astesana CC-BY-SA
Le FBI (Federal Bureau of Investigation) et l'ATF (Bureau de l’Alcool, du Tabac, des Armes à feu et des Explosifs), deux institutions étasuniennes, vont installer des antennes en Jamaïque, dans le cadre de mesures visant à lutter contre le crime et la violence.
Le FBI (Federal Bureau of Investigation) et l'ATF (Bureau de l’Alcool, du Tabac, des Armes à feu et des Explosifs), deux institutions étasuniennes, vont installer des antennes en Jamaïque, dans le cadre de mesures visant à lutter contre le crime et la violence.

L’annonce a été faite à l’issue d’une rencontre bilatérale qui s’est tenue cette semaine dans la capitale jamaïcaine, Kingston. Les agents des deux organismes étasuniens apporteront leur savoir-faire aux professionnels jamaïcains.

Les discussions ont porté sur un rapport de l'Institut caraïbéen de Recherche politique intitulé Dialogues entre les démocraties : l'avenir des relations bilatérales entre les États-Unis et la Jamaïque. Parmi les nombreux thèmes abordés dans ce document, on trouve l'amélioration de la sécurité, le renforcement de la gouvernance démocratique, l'accroissement du commerce et de l'investissement ou encore l’accès à la santé et à la prospérité.

Dotation budgétaire renforcée pour lutter contre la criminalité

Intervenant à ce forum, le Premier ministre jamaïcain, Andrew Holness, a déclaré que son administration avait beaucoup avancé dans l'élaboration d'un plan d'action anti-criminalité stratégique. Il compte un ensemble de mesures "intégrées et complètes" visant à réduire de manière significative la criminalité dans le pays.

Dans le cadre du prochain budget du gouvernement, une dotation importante devrait être allouée à la sécurité, pour assurer que la Jamaïque se débarrasse une fois pour toutes, de ce qu’Andrew Holness a appelé "le monstre du crime".

L’année dernière, seize actions de formation ont été menées dans des domaines comme la médecine légale, l’enquête sur les réseaux terroristes et sur les crimes de cyber sécurité, ainsi que le repérage de faux documents.

Plus de réactivité et d’efficacité

L’établissement d’une antenne du FBI en Jamaïque devrait permettre une plus grande réactivité des services sur place. "S'il y a un crime fédéral commis dans l’île, qui affecte à la fois la Jamaïque et les États-Unis, on n’aura pas à attendre l’envoi d’agents du bureau de Miami", a déclaré l’ambassadeur étatsunien à Kingston, Luis G. Moreno.

Idem pour l'ATF qui est capable de retracer les numéros de série et de procéder à des tests médico-légaux sur les armes venues des États-Unis et d’Amérique centrale.

Les États-Unis ont investi et continueront d’investir des dizaines de millions de dollars et des milliers d'heures de travail pour améliorer les capacités des forces de sécurité et du pouvoir judiciaire de la Jamaïque, a affirmé l’ambassadeur Moreno.