Le Martiniquais Victor Baringthon, coordinateur du semi-marathon international de Brazzaville en Afrique

athlétisme
Victor Baringthon / semi-marathon de Brazzaville
Victor Baringthon (à gauche), organisateur du semi-marathon de Brazzaville au Cingo en Afrique, avec son collaborateur, Nicolas Quiprono, ancien athlète rwandais. ©Manuel Larade
Depuis sa création en 2002 pour marquer la fin de la guerre civile en République du Congo et réconcilier la population, le Semi-Marathon International de Brazzaville attire chaque année les grands coureurs de longue distance. C’est le Martiniquais Victor Baringthon qui est chargé de l’organisation de cette course emblématique, disputée ce dimanche 14 août 2022.

C’est à la suite d'une rencontre avec un ancien ministre des sports de la République du Congo que le Martiniquais Victor Baringthon a été sollicité en 2002 pour la mise en place du SMIB (Semi-Marathon International de Brazzaville. 

Cette course inscrite au programme de la fête de l’Indépendance du Congo (célébrée chaque15 août), avait été annulée ces deux dernières années, en raison de la pandémie de coronavirus.

Victor Baringthon a carte blanche

Pour la reprise ce dimanche 14 août 2022, le parcours a été tracé autour de la ville, avec l'aval de Victor Baringthon. Le coordinateur officiel, lui-même ex coureur de demi-fond, en charge également de la sélection des athlètes étrangers et de la constitution de l’équipe technique, a invité les meilleurs athlètes du continent africain. 

Ce rendez-vous sportif a été ponctué par des festivités culturelles.

Les festivités autour du semi-marathon de Brazzaville. ©Manuel Larade

Sur la ligne de départ, parmi les 555 participants à cette 17e édition répartis en deux catégories (nationale et internationale), il y avait des éthiopiens, des ougandais, des marocains, ainsi que des européens. Le champion martiniquais, Claude Nohilé, a répondu à l'invitation.

A l'issue de l'épreuve, ce sont les athlètes kenyans qui l'ont remporté. Chez les dames, Lilian Jelagat a été la première à franchir la ligne d'arrivée en 1 heure et 9 minutes. En catégorie masculine, Geoffrey Kipyego a été le plus rapide en 1 heure et 3 minutes. Ils ont chacun remporté 4000 euros, offerts par l'organisation de cette course à pied dirigée par Victor Baringthon.

La Kenyane Lilian Jelagat et Geoffrey Kipyego du Kenya
La Kenyane Lilian Jelagat et Geoffrey Kipyego du Kenya également ont remporté la 17ème édition du semi marathon de Brazzaville. ©Manuel Larade

La création du SMIB après des années de guerre civile, visait à fédérer la population, un semi-marathon sponsorisé par la Société Nationale de Pétrole du Congo.