Le monde du BTP martiniquais est en colère et s'apprête à manifester

social
Grève BTP
Les artisans du BTP envisagent de se mobiliser avec leurs engins. ©Martinique 1ère
Les patrons du btp et les transporteurs se regrouperont tôt demain (12 mai) au stade de Dillon à Fort-de-France. Vont-ils investir les routes ? Tout devrait se décider sur place mais déjà ils envisagent de rencontrer le préfet et de se rendre à la CTM.
Les patrons du BTP, probablement avec leurs engins et les transporteurs de matériaux se regrouperont très tôt demain (12 mai) au stade de Dillon à Fort-de-France. Vont-ils investir les routes ? Rien n’est moins sûr. Tout devrait se décider sur place mais déjà ils envisagent de rencontrer le préfet et de se rendre à la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique) pour une éventuelle réunion avec le président du conseil exécutif. Ils semblent déterminer à ne pas laisser sombrer leur profession.

Quelles sont les revendications des professionnels du BTP?

D'abord la question des délais de paiement des collectivités qui atteignent 6 mois, parfois 1 an et qui mettent selon les professionnels "les entreprises en danger". Les chefs d'entreprises affirment qu'ils n’ont pas les ressources financières nécessaires pour supporter de tels retards et quand les entreprises perçoivent enfin ces sommes, elles servent souvent à payer les taux d’intérêt des banques...lorsque les entreprises arrivent à se faire débloquer une ligne de crédit, si elles n’ont pas déjà déposé le bilan.

Quel chantier et quand ?

Ensuite, les patrons du BTP veulent avoir une certaine visibilité sur les projets à  venir et leur programmation. Si l’activité ne reprend pas sans délai ils courent à la catastrophe, insistent-ils. Chaque mois qui passe ce sont des milliers d’emplois qui sont menacés, sans parler des faillites des entreprises.

Un verrou a déjà sauté, il s’agit du déblocage des agréments fiscaux pour la construction de logements sociaux. La réunion avec la ministre des Outre-Mer, George Pau Langevin, le mois dernier, si elle n’a pas totalement été satisfaisante pour les représentants de la fédération régionale du BTP, a tout de même permis le déblocage de plusieurs dossiers de défiscalisation pour la construction de logement sociaux.

Les professionnels se plaignent là aussi de délai d’instruction des dossiers par Bercy (Ministère des finances, ndlr) trop long, (parfois 3 ans). La ministre a donc mandaté un expert qui examinera les mesures de simplification à prendre pour faciliter les mesures de défiscalisation et le crédit d’impôt.

En plus de cette mobilisation annoncée demain (12 mai), une nouvelle réunion de la fédération régionale du BTP devrait avoir lieu entre le 21 et le 23 mai prochain en Martinique.
 
 
Les chiffres du BTP en Martinique
Le BTP en Martinique se sont 900 entreprises, entre 6000 et 8000 salariés et un chiffre d’affaire d’environ  1 milliard 200 millions d’euros.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live