Le monde du reggae pleure la disparition de Tyrone Downie, claviériste de Bob Marley

océan atlantique
Marley /Tyrone Downie
Bob Marley et Tyrone Downie ©Twitter
Les hommages à Tyrone Downie, le claviériste de Bob Marley et père jamaïcain du reggae français, continuent après son décès le 5 novembre 2022. Depuis 1981, après la mort de Bob Marley, Tyrone Downie a joué avec des artistes comme Tiken Jah Fakoly et Youssou N’Dour. En France, il a produit des disques de Tonton David et du groupe Jahzz. Il était attendu le 8 novembre 2022 pour un concert à La Boule Noire à Paris.

Tyrone Downie est décédé à Kingston, capitale de la Jamaique, le 5 novembre 2022. Il avait 66 ans.

Sa disparition suscite des émotions dans le monde de la musique où il était encore actif, surtout en France, sur scène et à la réalisation.

Le 8 novembre 2022, il était attendu à La Boule Noire à Paris pour présenter l’album intitulé, Woman, réalisé avec le groupe franco-reggae, Jahzz.

Tyrone Downie sur scene
Tyrone Downie, père jamaïcain du reggae français, a travaillé jusqu'à sa mort. ©twitter Fred reGGaeLoverPerry

En France, on appelait Tyrone Downie le père jamaïcain du reggae français. Il a joué avec Tonton David, Passi et Doc Gyneco entre autres. Il parlait très bien le français.

Après la mort de Bob Marley en 1981, Tyrone Downie a décidé de partager le reggae avec des musiciens du monde.

Il s'est produit avec Tiken Jah Fakoly, reggaeman de la Côte D’Ivoire, sur ses disques Françafrique, "Coup de Gueule" et "Braquage de Pouvoir". Ce dernier est sorti le 4 novembre 2022.

Il effectuait des tournées avec le chanteur sénégalais, Youssou N’Dour qui est venu à la Jamaïque en 2010, où il a enregistré son unique album de reggae, Dakar-Kingston à Tuff Gong, les studios de Bob Marley.

Steel Pulse est de tout cœur avec cet homme doté de tant de charisme. De tout cœur avec ses enfants, ses proches et ses fans. C’est un coup dur. Le reggae perd encore un autre pilier de cette musique si vitale.

David Hinds, Steel Pulse

Tyrone Downie et David Hinds
David Hinds de Steel Pulse avec le claviériste Tyrone Downie. ©David Hinds Facebook

Viktor Lazlo, la chanteuse et écrivaine caribéenne, a travaillé avec Tyrone Downie aux Bahamas sur l’enregistrement de son disque Back to Front. Elle se souvient d’un homme "délicieux et drôle."

Une vie au service du reggae

Il était encore à l’école à Kingston quand il a commencé à jouer avec le groupe les Wailers. Il était particulièrement proche de Bob Marley.

Lors du 40e anniversaire de la disparition de Bob Marley, Tyrone Downie a enregistré la chanson The Heathen, en honneur de son frère de musique.

Quand Bob Marley meurt, Tyrone Downie a collaboré avec des artistes jamaïcains comme Beenie Man Black Uhuru, Buju Banton, les Abyssinians et Burning Spear.

En 1983, la star jamaïcaine, Grace Jones lui a dédié sa chanson "My Jamaican Guy".

Pendant les années 90, il s’est installé en France où il a pu inspirer toute une génération de jeunes artistes de reggae.

Il a laissé 9 enfants, 7 petits-enfants et 2 arrières petits-enfants.

Tyrone Downie est parti comme beaucoup de géants du reggae de son époque. Il rejoint Bob Marley, Peter Tosh, Bunny Wailer, Junior Brathwaite, Carlton Barrett, Earl Lindo, Bunny Ruggs et Alvin Patterson...