Le préfet de Martinique renforce le couvre-feu de la Saint-Sylvestre dès 22h

coronavirus
Préfecture de Martinique
Façade de la préfecture de Martinique ©Préfet de la Martinique

Après l'annonce d'un couvre-feu entre 1h et 6h le 1er janvier, Stanislas Cazelles a annoncé ce mercredi 30 décembre 2020, un renforcement de cette mesure. À partir de 22h, seuls les déplacements impérieux seront autorisés. Il s'agit d'éviter "les risques avérés de festivités sans précaution".

Le réveillon de la Saint-Sylvestre, réputé pour être particulièrement festif semble effrayer les autorités locales. Après l'annonce d'un couvre-feu entre 1h et 6h du matin le 1er janvier 2021, Stanislas Cazelles, le préfet de Martinique a annoncé par voie de communiqué un renforcement dès 22h.
Ainsi à partir de cet horaire, seuls les déplacements impérieux ne seront autorisés

Pour se déplacer, il faudra remplir et présenter une attestation de déplacement dérogatoire disponible sur le site de la préfecture pour se déplacer durant la période d’interdiction pour les exceptions autorisées :

1) Déplacements entre le domicile et le lieu d'exercice de l'activité professionnelle ;

2) Déplacements pour des consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ou pour l'achat urgent de produits de santé ;

3) Déplacements pour motif familial impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d'enfants ;

4) De 22h à 1h du matin : déplacement pour se rendre à son domicile depuis un ERP autorisé à accueillir du public.

Le préfet rappelle que les restrictions suivantes déjà en vigueur sont maintenues et seront appliquées le 31 décembre 2020 :

  • protocole dans les restaurants
  • interdiction d’accéder aux plages à partir de 19 heures ;
  • interdiction de la vente d’alcool à emporter et de la consommation d’alcool sur la voie publique à partir de 20 heures ;
  • interdiction de tout rassemblement de plus de 6 personnes sur la voie publique.

L'application de la distanciation sociale et des gestes barrières restent importants afin de ne pas mettre à mal les bons chiffres de ces dernières semaines.