Le syndicaliste Manuel Galap décède de la Covid-19

coronavirus
Manuel Galap
Le syndicaliste Manuel Galap, mobilisé sur le terrain en opération escargot sur les routes pour soutenir les agents du centre aquatique du Lamentin (2021). ©Martinique la 1ère
Après le décès de Patrick Doré, secrétaire général de l'UGTM, de Cyril Dominique Dalbinoé, infirmier membre du Bureau de la CGTM-Santé, la Covid 19 frappe encore le milieu syndical. Manuel Galap, le secrétaire général de l'USAM et du SASM est décédé cette nuit.

Manuel Galap, 62 ans, secrétaire général du Syndicat autonome de la santé Martinique (SASM), une branche de l'USAM (Union Syndicale Autonome de Martinique), dont il était aussi le secrétaire général, est décédé à Fort-de-France dans la nuit du 24 au 25 août 2021 des suites de la Covid-19.

Figure emblématique du syndicat il était de tous les combats. Sa détermination portait sur le bien-être, les conditions de travail, la santé des personnels hospitaliers.Ses récentes actions comme la grève des municipaux de Saint Joseph ou celle des agents du SMTVD sont présentes dans les esprits.

Ce syndicaliste avait commencé ses premières expériences à la CGTM.

"Personne exigeante, ayant le sens du devoir et de la droiture, il a toujours privilégié l'intérêt supérieur", disent ses camarades. Au début de la pandémie de la Covid 19, il avait avec d'autres organisations syndicales, alerté les autorités sur la mise en place d'une véritable stratégie pour lutter contre ce virus.

Avec ce décès, c'est l'ensemble du monde syndical qui porte le deuil.

La triste litanie continue….

 

Cette fois c'est le mouvement ouvrier martiniquais qui paye tribut en perdant un de ses valeureux dirigeants en la personne de Manuel GALAP. Co-fondateur du CMS (comité martiniquais pour la santé) et fondateur de L'USAM, il alliait la combativité, le dévouement et une forte conviction unitaire.

 

Il ne se consacra pas seulement aux luttes sectorielles où son syndicat était engagé. Il se retrouva dans beaucoup de structures unitaires occasionnelles ou durables.

 

Condoléances sincères à sa famille, à ses proches, à ses camarades dont nous sommes. Que son exemple éclaire les générations actuelles et futures.

 

Dans les moments difficiles que nous vivons nous inclinons nos drapeaux avec respect et affection.

Pour le GRS, Max Dorléans