Législatives 2022 : peu d’affluence dans les bureaux de vote de Martinique durant la matinée du 1er tour

Un bureau de vote déserté au Robert (samedi 11 juin 2022).
Depuis 8h du matin, 304 536 martiniquais sont appelés à voter à l’occasion du 1er tour des législatives ce samedi 11 juin 2022. Mais force est de constater à la mi-journée que dans les 34 communes de l’île, la participation est restée faible puisque le taux global à 12h était estimé à 7,2% par les services de la préfecture.

L’abstention pourrait être cette fois encore, le gagnant du 1er tour des législatives en Martinique, comme le redoutent les observateurs. En fin de matinée, à 12h, le taux de participation pour l’ensemble du territoire était estimé à 7,2% selon le pointage de la préfecture. En 2017, c’était 9,52% à la même heure et en 2012, ce taux était supérieur à 12%.  

Les 304 536 inscrits cette année, ont certes, jusqu’à 18h pour se prononcer, mais visiblement les préoccupations d'une majorité des citoyens sont ailleurs ce samedi 11 juin 2022. Ces derniers semblent partagés entre les courses du week-end, le marché, les sorties-loisirs, les visites familiales, les premières communions ou le ménage à la maison.  

Un bureau de vote installé à l'école de Desrochers à Fort-de-France, quelques minutes après son ouverture (samedi 11 juin 2022).

En revanche, d’autres ont préféré se rendre aux urnes dès l’ouverture des isoloirs, avant de vaquer à leurs habitudes. Exemple, à l'école de Desrochers à Fort-de-France, où des électeurs attendaient déjà le signal, bien avant 8 heures.  

"Cela permet de se libérer le reste de la journée pour d'autres activités"...

" Je dois me rendre en commune donc voilà une bonne chose de faite"...

"il ne fait pas chaud à cette heure-là, c'est plus agréable, avec ensuite le sentiment du devoir accompli"...

(Des électeurs interrogés par Karl Sivate

Les personnes âgées davantage mobilisées  

Autre constat, des ainés qui donnent l’exemple, conscients que le droit de vote et donc la liberté d’expression, est un droit fondamental en France, envié par des populations opprimées dans certains pays où règne la dictature.  

J’ai l’habitude de voter et je fais mon devoir civique. J’ai d’abord voté avec par procuration pour une fille à moi qui est en métropole actuellement et puis j’ai voté pour moi. C’est très important.

(Une dame de 85 ans interrogée au Marigot par Manuel Larade

"Un droit fondamental"

Le droit de vote est le droit accordé aux citoyens d'exprimer leur volonté à l'occasion d'un scrutin. Historiquement, en France, il est établi dès la Déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen (DDHC) de 1789 et est intrinsèquement lié à la notion de Nation souveraine (…). Le droit de vote est à la fois considéré comme un droit fondamental du citoyen et comme le fondement de la légitimité des élus.

elections.interieur.gouv.fr

Moins de 10% de votants à 12h : défiance ou indifférence ? 

Il faut dire que la brume de sable et la recrudescence des cas de Covid se sont également invitées à cette votation, ce qui pourrait expliquer en partie le désintérêt observé jusqu’à la mi-journée.

Moins de 10% des électeurs de l'île étaient passés à l’isoloir à cette heure. Mais il faut aussi observer que les législatives ne déplacent pas les foules autant qu’une municipale par exemple.  

Alors est-ce parce qu’il y a trop de candidats en lice (55 précisément) comme on l’a entendu ici ou là ? Est-ce parce-que ces derniers n’ont pas su convaincre durant la campagne ? Où est-ce de l'indifférence voire une défiance vis-à-vis de la chose et de la classe politique plus largement ?

Seuls les abstentionnistes ont la réponse, une bouderie qui a en tous cas pour conséquence notamment, de "laisser les autres décider à votre place" rappellent au passage les plus convaincus.

Une citoyenne qui passe dans l'isoloir pour voter, dans un bureau aux Trois-Ilets (samedi 11 juin 2022).

 

Les bureaux de vote sont ouverts jusqu’à 18h ce samedi 11 juin en Martinique, pour le 1er tour des élections législatives.