Les agents du service de réanimation du CHU de Martinique réclament une meilleure reconnaissance de leurs compétences

social
Manifestation service réanimation
Les manifestants encadrés par les représentants syndicaux. ©Fabrice Defremont

Les agents du service de réanimation du CHU de Martinique sont mobilisés, comme leurs collègues des autres régions françaises, (11 mai 2021). Partis de l’hôpital Pierre Zobda-Quitman, ils se sont rendus à pied, à l’ARS. Ils réclament une meilleure reconnaissance de leurs compétences.

Partis de l’hôpital Pierre Zobda-Quitman à Fort-de-France, après 7h ce mardi 11 mai 2021, c'est vers 9h15 que les agents du service de réanimation du CHU de Martinique sont arrivés à l'Agence Régionale de Santé situé à Étang Z'abricot (Fort-de-France).

 

Manifestation personnel réanimation
©Fabrice Defremont

 

En blouse blanche et verte, la cinquantaine d'agents, banderoles et pancartes en main ont marché sur plusieurs kilomètres pour faire entendre leur voix. "La réa exige des compétences, les soignants de la reconnaissance", "soignants épuisés, patients en danger", "Reconnaisance En Attente" pouvait-on lire. 

On est là pour défendre nos droits. On soigne des gens de toute la Caraïbe et nous ne sommes pas reconnus pour nos spécialités parce que soi-disant la réanimation est trop polyvalente pour pouvoir être reconnu, même comme une spécialité à part entière.

 

Nous, infirmiers et aides-soignants de réanimation de chirurgie cardiaque, puisque nous sommes la seule de toute la Caraïbe. Cela veut dire que nous accueillons des patients qui viennent de la Guadeloupe, de Saint-Martin, de Guyane, des îles anglaises puisque l’on a des conventions avec Sainte-Lucie et autres. Et nous ne sommes pas reconnus à notre juste valeur.

 

Fatima Oulouad, infirmière en chirurgie cardiaque et en soins intensifs de cardiologie  du CHUM

Manifestation personnel réanimation
©Fabrice Defremont

 

Les manifestants souhaitent être reçus afin de réclamer une meilleure reconnaissance de leurs compétences, davantage de moyens et des revalorisations salariales, conformément au mot d’ordre lancé sur le plan national. 

 

Manifestation personnel réanimation
©Fabrice Defremont

 

Une délégation de 10 agents a été reçue par le Olivier Coudin, le directeur général adjoint de l'ARS Martinique.