La ville du Robert teste un nouveau dispositif contre les algues sargasses

mer
Cubis pour barrage sargasse
Des centaines de cubes en plastique devraient former le barrage de protection contre les algues sargasses. ©Kelly Babo
Voilà une nouvelle qui n'enchante personne et encore moins les riverains du littoral Atlantique. Des bancs d'algues sargasses font leur apparition et commencent à arriver sur la côte. Le Robert s'organise pour lutter contre ce fléau. 
Au Vauclin, au François, au Robert, ces communes ont toutes les trois reçu l'arrivée d'algues sargasses depuis quelques jours.

Un phénomène observé par les météorologues.

On a des bancs qui remontent de plus en plus par le sud-est. On repère actuellement pas mal de bancs qui sont autour des Petites Antilles sur les images satellites.

Et puis avec un courant qui est un peu sud-est, ça ramène ces bancs temporairement sur les côtes notamment les côtes du sud atlantique et un peu aussi ailleurs. Mais surtout le sud Atlantique qui prend ces bancs d'algues qu'on surveille et qu'on voit remonter.

Après ça va se calmer un peu, ça va repartir, mais on attaque la saison pendant laquelle il y a effectivement un peu plus de remonté de ces sargasses qui remontent depuis le Brésil, depuis les côtes du continent sud-américain et puis après le sud des Antilles, précise Jean-Noël Degrace, Météo France Martinique.

Un nouveau barrage de protection posé au Robert


C'est troisième dispositif de barrage installé dans les eaux de la communes. L'un était composé de cubes et de grillage et un autre de boudins de couleur jaune disposés sur quatre cents mètres et à 1,20m de profondeur au large. 

Il s'agit, cette fois d'un barrage linéaire de 6 kilomètres de cubes en plastique et de filets afin de bloquer l'échouage des algues sargasses sur la côte.
Barrage linéaire cubi sargasses
Les cubes en plastique sont alignés afin de faire barrage. ©J-M Kennenga

Nous avons pris la décision de protéger les habitants du littoral du Robert parce que ces personnes souffrent énormément et perdent leurs appareils. Jusqu'à ce jour nous ne sommes pas déclarés catastrophe économique ni aucune autre malgré la promesse du Président de la République. 

Nous avons fait le choix de ce chantier avec les services de l'État depuis décembre 2018 et ça a pris du temps.
Il va falloir mettre en place un service pour l'entretien avec une formation pour les jeunes du Robert pour entretenir ce barrage, explique Alfred Monthieux, le maire du Robert. 


Deux kilomètres ont d'ores et déjà été posés par les équipes de la société spécialisée qui a fabriqué cette protection qui ressemble à un ponton flottant.
Barrage sargasse
©J-M Kennenga
Les Cubis sont assemblés au port de Rénoir, en attente d’être installé dans les huit criques du Robert (pointe la rose, pointe hacynte, pointe Lynch, pointe savane, la baie du Robert, pointe melon, pointe Jean-Claude et baie de Cayol).

Les autres communes de la façade Atlantique surveille la situation avec attention afin de lancer des demandes auprès de la communauté d’agglomération de l’Espace Sud pour des opérations de ramassage. 

Rappelons que la décomposition des algues sargasses échouées produit un gaz, l'hydrogène sulfuré (H2S), très nocif. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live