Les carnavaliers martiniquais en ont assez des restrictions sanitaires 

carnaval
Vidé de carnaval
Un vidé aux expressions percutantes ! ©Martinique la 1ère

Les vidés organisés en Martinique depuis janvier 2021 révèlent que les carnavaliers veulent préserver leurs traditions. Ils n'en peuvent plus des restrictions liées à la crise sanitaire et veulent faire entendre leur voix. Et surtout, ils veulent un avenir. 

Le vidé organisé ce matin (dimanche 24 janvier 2021) sur la commune du Lamentin a réuni plus de 800 carnavaliers. Il s'est déroulé sans aucun incident.

 

 

Si certains s'émeuvent de ces "manifestations" interdites par la préfecture pour cause de crise sanitaire, des voix se font entendre pour crier au respect des traditions et à un certain "ras-le-bol" des restrictions dans leur vie quotidienne liées à la lutte contre la propagation de la Covid-19. 

L'entrepreneur de spectacles Mickaël Léton a relayé l'évènement sur sa page Facebook et souhaite faire une mise au point. Nous l'avons aussi sollicité pour mieux comprendre les ressentiments d’une partie de la population en ce moment.

Je ne suis en aucun cas l'organisateur de ces vidés ni le porte-parole de qui que ce soit. Je relaie ces événements pour la défense du libre arbitre du citoyen. Nous avons besoin de rire, de nous amuser. Les vidés font partie de notre ADN. Les participants sont tout simplement des militants qui se rebellent à leur façon.

 

 

Mickaël Léton, entrepreneur de spectacles.

 

 

Carnaval au Lamentin
Vidé dans le bourg du Lamentin (dimanche 24 janvier 2021). ©Martinique la 1ère

 

Mickaël Léton nous apporte aussi son point de vue sur les tensions grandissantes dans la société martiniquaise. 

Le contexte sanitaire nous apporte de mauvaises nouvelles, des choses clivantes à relayer tous les jours. Nous avons besoin de voir les gens sourire, de nous détendre, de penser à autre chose même s'il faut rester évidemment vigilants. 

 

Nous sommes dans une société où les jeunes subissent le chômage. Nous venons d'apprendre que des pièces du dossier produit en justice dans l'affaire du chlordécone ont disparu ... que l'on s'achemine peut-être vers un non-lieu dans l'affaire du chlordécone alors que plus de 90 % de la population adulte est contaminée par ce poison ... alors oui, les jeunes sont en rébellion et les vidés en sont le reflet. 

 

Mickaël Léton

 

Une seule règle : porter le masque 

 

Mickaël Léton est direct dans ses propos. 

Historiquement les vidés portaient les revendications de la société. Nous avons aujourd'hui tous les ingrédients réunis pour un vrai vidé à savoir un climat explosif, un ras-le-bol des inégalités, une envie de s'amuser et de rire et surtout le besoin de respect d’une de nos traditions qu'est le carnaval. Je n'organise rien. Je veux juste recommander aux carnavaliers de se protéger avec un masque.

 

Une forme de rébellion en quelque sorte grandit peu à peu et le fait de ne voir aucune force de l'ordre ce dimanche matin (24 janvier 2021) peut laisser penser que les autorités laissent les carnavaliers s'exprimer pour éviter un vrai soulèvement d'une partie de la population. 

Les forces de l’ordre se sont présentées au point de rendez-vous du vidé avant le départ et ont discuté calmement avec quelques carnavaliers avant de repartir.