Les chirurgiens-dentistes de Martinique s'organisent pour les urgences

coronavirus
Cabinet de dentiste
©Pixabay
Pour pallier les urgences dentaires durant la période de confinement, les chirurgiens-dentistes de Martinique ont mis en place un dispositif de régulation afin d'orienter les patients vers les cabinets de garde. 
Il y a des maux et des douleurs qui n'attendent pas la fin de la période de confinement pour se manifester. Une rage de dent par exemple, alors même que les cabinets de dentistes sont fermés aux patients. 
Pour faire face à d’éventuelles complications, les chirurgiens-dentistes de Martinique ont mis en place un dispositif de régulation. 

Dans un premier temps, on demande aux confrères dans leur cabinet d'essayer de prendre le relais soit par des transferts d'appels soit en donnant leur adresse e-mail pour que les patients puissent contacter leur dentiste habituel. S'il peut donner une réponse au problème qu'évoque le patient. S'il n'arrive pas à le résoudre ou que cela est trop important, le patient doit appeler le système de régulation de soin dentaire qu'on a mis en place, explique Claude Olivier Precheur, le président du syndicat des chirurgiens-dentistes de la Martinique.

Ainsi, les patients peuvent appeler tous les jours (dimanche et jours fériés également) entre 8h et 12h un numéro de téléphone, 0596 61 43 50, afin d'être pris en charge. 

On va l'orienter vers un niveau de régulation de 2e degré, qui va soit lui faire une ordonnance, soit l'orienter vers les cabinets de garde, soit si l'état le nécessite vers l'hôpital directement, poursuit-il. 

Ce système mis en place par la profession semble efficace puisque la ligne téléphonique reçoit plusieurs dizaines d'appels par jour. 

Il y a des jours où on arrive à 85, 87, 90 appels en 4 heures. On soulage d'autant le centre 15 donc je pense que tout le monde est satisfait de cette organisation. 
Le conseil de l'ordre en accord avec la profession a recensé les cabinets volontaires qui proposent certains structures et matériels pour pouvoir faire la permanence des soins. Il y a un tableau de garde établi chaque semaine avec quelques cabinets par jour qui sont ouverts. Généralement un dans le nord, quelques-uns dans le centre et un dans le sud pour essayer de répondre au mieux à la demande des patients, explique Claude Olivier Precheur. 

Selon le président du syndicat des chirurgiens-dentistes de la Martinique, la reprise ne sera "pas simple" pour les cabinets dentaires qui seront très sollicités suite à tous les reports de soins dentaires moins urgents, mais nécessaires. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live