Les congés des personnels du CHU de Martinique sont suspendus… à cause de la 3e vague du virus

coronavirus
CHUM Martinique
Prise en charge au CHU de Martinique. ©Capture Facebook Centre Hospitalier Universitaire de Martinique

Le directeur général du Centre Hospitalier Universitaire de Fort-de-France suspend "l’ensemble des congés" des médecins, soignants, agents techniques ou administratifs. "Dans les semaines à venir, ne nous le cachons pas, il sera difficile de soigner tout le monde", déclare Benjamin Garel.

Dans le cadre de son plan blanc mis en place le 11 mars dernier, le CHU décide aujourd’hui de renforcer les mesures exceptionnelles de ce dispositif, en suspendant "l’ensemble des congés" des médecins, soignants, agents techniques ou administratifs, du 2 au 19 avril 2021, face à la progression des cas de coronavirus.

Dans un courrier daté du 31 mars 2021 adressé aux agents, le directeur général de l’hôpital public, Benjamin Garel, parle d’une "troisième" vague.

"Il nous faut tous être présents"

 

La troisième dépasse déjà les deux précédente.

Des déprogrammations d’opérations chirurgicales non urgentes ont déjà été actées et des agents redéployés vers les soins critiques.

 

Dans les semaines à venir, ne nous le cachons pas, il sera difficile de soigner tout le monde.

C’est pour cela qu’il nous faut tous être présents les jours prochains.

(Benjamin Garel – directeur général du CHU de Martinique)

 

Benjamin Garel a aussi demandé "aux personnels qui pourraient aider dans d’autres secteurs" de se signaler. Les besoins concernent notamment "la réanimation et les urgences". En outre, "un centre pour garder les enfants des 3 sites principaux" est à l’étude précise la direction de l’établissement de santé.

De son côté, Force Ouvrière santé observe que "c'est encore le personnel hospitalier qui se retrouve en première ligne"

Nous aurons à partir de ce vendredi (2 avril 2021) le soutien de 9 infirmiers qui représentent 2,5 lits de réa, nettement insuffisant par rapport au nombre croissant de patients.

 

Les agents subissent un lourd préjudice (congés 2020 non encore épuisés, astreintes impayées, récupérations impossibles à prendre, des heures supplémentaires toujours pas réglées...

 

Nous serons malgré tout au chevet des patient. Mais je tiens à dire à celles et ceux qui narguaient le préfet, aujourd’hui il est à la préfecture, pas sur un lit de réanimation. 

C’est encore le personnel hospitalier qui se retrouve en première ligne.

(Jean-Pierre Jean-Louis - secrétaire général FO santé)

 

"Nous allons faire face"

 

Dans cette note interne, le responsable du CHU "remercie" et "félicite" ses équipes pour leur implication face à la situation critique et il ajoute :

Nous allons faire face pour soigner au mieux nos familles, nos amis nos proches et tous les patients de la Martinique.

(Benjamin Garel)