Les élèves de Martinique sont déjà de retour en classe et sans masque

éducation
Entrée d'une école de Fort-de-France. ©Peggy Pinel-Féréol
Les élèves ont repris le chemin des établissements scolaires ce jeudi matin (21 avril 2022) afin de rattraper les jours de cours ratés en début d’année. C'est également le jour annoncé par l'académie de la fin de l’obligation du port du masque en classe.

Uniforme et cartable sur le dos, les élèves de Martinique ont repris les cours ce jeudi 21 avril 2022. Une rentrée anticipée, deux jours avant la date prévue, afin  de rattraper les jours ratés en début d’année. 

Un changement sur le calendrier scolaire qui ne fait pas forcément l'unanimité auprès des parents. 

Ils avaient prévenu, donc je le savais. Mais à deux jours près, ils auraient pu laisser les enfants profiter de leurs vacances.

parent

Bof, pour deux jours, je ne comprends pas. Ils font jeudi, vendredi et après c'est le week-end. Il valait mieux reprendre le lundi. C'était plus simple. 

parent

Les enfants sont de retour en classe. ©Peggy Pinel-Féréol

Mon fils qui est au CM1 n'était pas très content de reprendre ce matin. Il m'a dit que ce n'est que deux jours et qu'il ne devrait pas faire grand-chose. Le seul point positif, selon lui, c'est la fin du masque. Il est très content, ça l'étouffait. 

parent


La plupart des élèves scolarisés dans le privé reprendront lundi 25 avril 2022. Ils ont rattrapé les quatre jours de retard lors des vacances de Noël. 
Dans le public, deux jours avaient été effectués au cours des vacances de carnaval et cette fois à ceux Pâques. 

La fin du masque 

Par ailleurs, ce jeudi 21 avril 2022 est également celui de la fin de l'obligation de porter un masque en classe. Cette annonce avait été faite par l'académie en début de mois. 

C'est très bien, c'est génial pour les gamins ! Les pauvres, avec un masque toute la journée. Enfin ! Ce sera beaucoup plus simple et facile. 

parent

J'ai demandé à mes enfants de garder leurs masques, au moins pour les 10 premiers jours. Parce qu’au sortir des vacances, les enfants étaient mélangés dans les familles et amis et le risque est un peu plus élevé. C'est plus par précaution que par peur. 

parent

Le port du masque reste, en revanche, obligatoire, dans les transports en commun.