Les employés de la station-service du Lareinty exercent leur droit de retrait

accidents
Alphonse Dégras, secrétaire général de la CGTM PP, à la station Lareinty
Alphonse Dégras, secrétaire général de la CGTM PP, à la station Lareinty ©Stéphane Lupon

Trop c'est trop ! C'est le constat fait par les travailleurs de la station essence du Lareinty. Ce vendredi 8 janvier 2021, ils ont décidé d'exercer un droit de retrait. Avec cette action ils espèrent que la direction effectue des travaux afin qu'ils puissent travailler en toute sécurité.

À l’initiative de la CGTM Produits Pétrolier la station du Lareinty est fermée. Les employés ont décidé d’exercer tôt ce vendredi 8 janvier 2021 leur droit de retrait.

Alphonse Dégras, secrétaire général de l’organisation syndicale affirme que  "les travailleurs ne sont pas en sécurité. Les vies sont en danger".

Le syndicaliste rappelle avoir fait de nombreux courriers qui sont restés sans réponse, il précise également avoir alerté la DIECCTE depuis 2017 sur la dangerosité de cette station ainsi que celle baptisée "Total Rocade Fort-de-France".

Des travaux de mise en sécurité

 

Les contestataires précisent que c'est à l’employeur de trouver des solutions et de faire les transformations afin de mettre en sécurité les salariés.

Déjà, l’entrée a été réduite et un radar tourelle installé afin de réduire la vitesse des conducteurs sur cette portion de route.

 

Alphonse Dégras, secrétaire général de la CGTM PP, à la station du Lareinty
Alphonse Dégras, secrétaire général de la CGTM PP, à la station du Lareinty ©Stéphane Lupon

 

Depuis plusieurs années, de nombreux accidents se sont produits dans cette structure. Mi-décembre, le 19, une automobiliste avait violemment percuté un des pylônes en béton qui soutient la structure, ne faisant aucune victime.

Une chance que n’a pas eu Jean-José Nigier, pompiste de 21, qu’un conducteur avait mortellement fauché dans la station Vito situé de l’autre côté de la rocade.

 

Le poteau à la station Lareinty qui a arrêté l'automobiliste le 19 décembre 2020
Le poteau à la station Lareinty qui a arrêté l'automobiliste le 19 décembre 2020 ©Stéphane Lupon

 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live