Les nouveaux codes pour bien danser le zouk et toutes ses variantes, mis en pratique en Martinique

découverte
Zouk / codification
Apprendre à mieux danser le zouk avec l'Association Anti-Stress. ©Association Anti-Stress
Réglementer la danse zouk pour la faire voyager davantage à travers le monde, c’est l’ambition des artistes Jean-Marc Templet et Patrick Andrey. Des chorégraphes apprennent en ce moment au public intéressé, à mieux maitriser ce rythme chaloupé né aux Antilles à la fin des années 70.

Le premier "master class codi zouk" s’est déroulé les 7 et 8 mai 2022 au parc culturel Aimé Césaire de Fort-de-France et au hall des sports du Lamentin. Plusieurs dizaines de débutants et pratiquants plus aguerris ont répondu à l’invitation de la team zouk (Jean-Marc Templet & Patrick Andrey) de l’AAS (l'Association Anti-Stress).

Danse / zouk / codification
Des danseurs en train de se perfectionner, dans le cadre du projet de codification du zouk (mai 2022). ©Association Anti-Stress

Sous la direction du chorégraphe Moïse Rippon, les participants ont pu mettre en pratique durant 3 heures, la danse populaire antillaise dans sa version classique.

C’était la première des 7 thématiques retenues dans le cadre de la codification engagée, afin de "donner au zouk sa juste place" sur les dancefloors de toute la planète.

Chorégraphie / zouk
Chorégraphie sur de la musique zouk animée par Murielle Bédot. ©Association Anti-Stress

La guadeloupéenne Marie-Josée Gibon, chanteuse et choriste du groupe Kassav (l’inventeur du zouk), mais aussi chorégraphe et son homologue martiniquais, Jean-Claude Lamorandière, prêtent "volontiers" leur concours à ce laboratoire.  

"Un très beau défi"

C’est une belle aventure. Cela va plaire à nos amis des Antilles, d’Afrique, d’Europe, d’Asie… du monde entier. C’est un très beau défi. La danse zouk mérite d’être apprise et pratiquée partout.

Marie-Josée Gibon

"Cela mérite une attention particulière"

Je suis très content d’être là. La team zouk et l’Association Anti-Stress se sont battues et cela mérite vraiment une attention particulière, car ce n’est pas évident. Ce n’est pas fini mais on a déjà touché quelque chose, le fait d’entendre les gens dire "on reviendra".

Jean-Claude Lamorandière

Marie-Josée Gibon / Jean-Claude Lamorandière
Les chorégraphes Marie-Josée Gibon et Jean-Claude Lamorandière prêtent leur concours au projet de codification du zouk (mai 2022). ©Association Anti-Stress

Le vaste chantier se poursuit, avec comme point de mire des organisateurs, un concours international. En attendant, il reste encore 6 thèmes à explorer dans le volet pédagogique, parallèlement à des manifestations artistiques ponctuelles programmées d’ici à la mi-juin.

Les prochains rendez-vous en prévision :

  • samedi 28 mai 2022, une caravane des artistes au marché du François,
  • mercredi 1er juin, une conférence-débat sur le zouk, son origine et ses thématiques au François,
  • vendredi 3 juin, un show codi-zouk nocturne à La Batelière, avec 2 nouveaux ateliers proposés par le chorégraphe Moïse Rippon sur "le zouk love et le new zouk",
  • dimanche 5 juin, un village zouk à Sainte-Marie, avec en invité d’honneur, l’un des fondateurs de Kassav, Pierre-Édouard Décimus, (parrain de la team zouk internationale). Le staff se produira en spectacle vivant, parmi d’autres prestations prévues toute la journée. Des exposants sont également attendus.  
  • lundi 6 juin, un "after codi-zouk" avec les partenaires et les chorégraphes à l’Espace Alliance, Zac de Rivière Roche à Fort-de-France. 

Programme complet à découvrir en appelant le 06 59 39 46 75.