Les salariés ont jusqu'à fin mars 2022 pour réclamer la Prime Exceptionnelle de Pouvoir d’Achat

solidarité
Argent
©Piqsels
L’aide exceptionnelle dite "prime Macron" mise en place par l’Etat depuis 2019 et reconduite en 2021, est encore d’actualité. Les salariés peuvent bénéficier de cette prime exonérée d’impôts et de prélèvements sociaux, jusqu’au 31 mars 2022.

Le pouvoir d’achat reste l’une des préoccupations majeures des français. En Martinique, la problématique de la vie chère a été ravivée lors de la dernière grève générale à la fin du mois de novembre dernier, parallèlement à la mobilisation contre le pass sanitaire et l’obligation vaccinale.

C’est dans ce contexte que la Prime Exceptionnelle de Pouvoir d’Achat (PEPA) a été reconduite l’an dernier au plus fort de la crise sanitaire, par la loi de finances rectificative pour 2021 .  

Plus de bénéficiaires… jusqu’en mars 2022

Cette prime dite "Macron" permet aux employeurs de verser aux salariés gagnant moins de trois fois le SMIC, une prime exonérée d'impôt et de cotisations sociales (…). En raison de la hausse du SMIC au 1er octobre 2021, davantage de salariés peuvent désormais bénéficier de la Prime Exceptionnelle de Pouvoir d'Achat.

service-public.fr

Cette prime est exonérée d'impôt, de cotisations et contributions sociales, dans la limite de 1 000 €, limite portée à 2 000 € en cas de signature d'un accord d'intéressement ou pour les travailleurs de la "deuxième ligne" "particulièrement impliqués pendant la crise sanitaire", si des mesures de revalorisation sont engagées. Elle est par ailleurs "exclue du calcul de la prime d'activité et pour l'attribution de l'Allocation Adulte Handicapé (AAH)" précise l’Etat.  

Les personnes éligibles à cette PEPA peuvent encore en bénéficier jusqu’au 31 mars 2022.