Les soignants de Martinique sont dans la rue, contre l’obligation vaccinale

hôpital
Défilé soignants / vaccination obligatoire
Défilé des soignants en direction de l'Agence Régionale de Santé pour dire non à la vaccination obligatoire (juillet 2021). ©Stéphanie Octavia / Thierry Sokkan / MG
Comme prévu, une intersyndicale de la santé est mobilisée ce mercredi 21 juillet 2021 "contre l’obligation de vaccination, pour la liberté de choisir et pour la défense des droits fondamentaux". Un défilé est parti du CHU de la Meynard en direction de l’Agence Régionale de la Santé à Fort-de-France.

Un important cortège de soignants, hospitaliers et libéraux confondus, est parti en milieu de matinée du CHU Pierre Zobda Quitmane vers l’Agence Régionale de Santé, sur la route de la Pointe des Sables à Fort-de-France.

Covid : marche des soignants

Le temps de traverser l’autoroute, ces professionnels de la santé ont égrené leurs oppositions suites aux préconisations du Président Emmanuel Macron, lors de sa dernière intervention télévisée. 

Soignants / ARS / défilé
Arrivée des soignants devant le bâtiment de l'ARS à la Pointe des Sables. ©MG

 

Contre :

  • L’instauration de l’obligation de vaccination des travailleurs notamment des personnels de santé et de l'accompagner de sanctions disciplinaires allant jusqu’au licenciement ;
  • La stigmatisation honteuse des personnels de santé qui étaient soi disant des héros sur le front de guerre ;
  • Le non-respect de nos droits individuels et collectifs notamment le libre choix de la vaccination avec le consentement individuel et éclairé, qui est une obligation devant être respectée ;
  • L'Attaque des libertés individuelles et des droits fondamentaux notamment la libre circulation des personnes et l’égalité de traitement remisent en cause par le "pass sanitaire".

(L’intersyndicale CDMT – CGTM – FO – UGTM – USAM – Concergence IDE 972)

Mobilisation des soignants devant l'ARS à Fort-de-France (juillet 2021). ©MG

Le mécontentement est aussi exprimé devant l’immeuble de l’ARS, laquelle devrait faire remonter cette colère des soignants jusqu’au gouvernement. C’est en tous cas ce qu’espèrent les organisations représentatives du personnel.

Vaccin obligatoire / santé / soignants
Une des pancartes illustrant le mécontentement des soignants en grève pour dénoncer l'obligation vaccinale. ©MG

 

Ce qu'il nous manque, nous travailleurs de la santé, ce sont des moyens et du personnel pour soigner correctement, mais pas une obligation d'être vacciné.

 

Ce qu’il nous manque ce sont des lits pour hospitaliser et accueillir nos patients, ceux qu’ils ont fermés au fur et à mesure depuis plus de 20 ans pour des questions financières et de rentabilité, mais pas un pass sanitaire.

Ce qu’il nous manque c’est le respect de nos professions, de notre travail, de notre engagement auprès de la population, que ce soit dans le public, le privé ou le libéral, mais pas la stigmatisation de nos métiers.

(Les syndicats)

Prise de parole des soignants devant l'ARS de Martinique (juillet 2021).