martinique
info locale

La ligue de football de Martinique suspend les compétitions à cause de la violence

football
Damien Rosa
Des tensions bien visibles dès la fin de la rencontre Club Franciscain-Club Colonial ©Martinique la 1ère
La violence prend trop d'ampleur sur les terrains de football de Martinique. Les dirigeants de la ligue en sont tellement conscients qu'ils prennent la décision de suspendre toutes les compétitions...jusqu'au 02 février 2020. Le temps d'inviter les uns et les autres à la réflexion.
En conclusion d'une réunion exceptionnelle du conseil de la ligue de football de Martinique, lundi (20 janvier 2020), les dirigeants décident de l'arrêt de toutes les compétitions, à cause de la montée de la violence sur, et en dehors des stades de l'île.

Les débordements lors du match de Régional 1, Club Franciscain / Club Colonial (11 janvier 2020), la démission de Damien Rosa, l'un des meilleurs arbitres martiniquais, la grève de ses collègues, l'agression (de trop), dont a été victime le président de l'équipe des Anses d'Arlet football Club (vendredi 17 janvier 2020). "Trop c'est trop", pour les dirigeants de la ligue. 
 

Toutes les compétitions suspendues à l'exception de matchs de jeunes


"Considérant la multiplication des faits de violence et d’incivilités survenus dans les différentes pratiques de la discipline tant en jeunes qu’en seniors depuis le début de la saison,
Considérant la responsabilité civile et pénale des dirigeants du football martiniquais et des conséquences qui pourraient en découler,
Considérant par ailleurs, que les conditions ne sont pas actuellement réunies pour permettre une pratique sereine de la discipline,
Le Conseil de Ligue décide de l’arrêt des compétitions seniors hommes de Régional 1, 2, 3 et de coupe de Martinique du lundi 20 janvier 2020 au dimanche 2 février 2020"
.

Espace de réflexion et de propositions sur le phénomène de la violence.


La ligue se limite à l'organisation de certaines compétitions de  jeunes le samedi après-midi, en lieu et place des compétitions seniors.

Par ailleurs, il est décidé de mettre en place "durant cette période d’interruption : une formation à l’intention des licenciés qui assurent la fonction de "Monsieur Sécurité", et la création d'un espace de réflexion et de propositions sur le phénomène de la violence dans le football.", précise Jean-Claude Varru, secrétaire général de la ligue de football de Martinique.
Publicité