Lycée de transit : c'est le non définitif !

collectivité territoriale de martinique
lycée de transit
Les élus ont constaté que les travaux devraient durer encore au moins six mois (28 avril ) ©Martinique 1ere
Les élus de la Collectivité Territoriale et la communauté scolaire du Lycée Schoelcher visitaient, ce jeudi 28 avril, le chantier de Bas Maternité à Fort-de-France. Le chantier ne sera pas terminé avant plusieurs mois. L'option de transférer lycéens et encadrement est définitivement abandonné.




Le chantier ne sera pas terminé avant plusieurs mois, c'est la conclusion de la visite des élus de la Collectivité Territoriale de Martinique (CTM) et la communauté scolaire du Lycée Schoelcher ce jeudi 28 avril,  à l'ancien hôpital de Bas Maternité à Fort-de-France.

L'option de transférer lycéens et encadrement dans cette structure, est définitivement abandonnée. La rentrée de 2016 n'est pas envisageable compte tenu des travaux à réaliser. Depuis, il y a eu une décision du Conseil Exécutif de dispatcher les élèves sur plusieurs établissements, car le lycée de transition avait pris du retard.

La visite de ce jeudi 28 avril était mouvementée. Deux collectifs du quartier Bas-Maternité s’opposent. D’un côté celui qui avait alerté il y a quelques mois sur les problèmes sanitaires et le manque de sécurité des travaux,  et de l’autre un collectif qui s’est créé il y a 24 heures (le mercredi 27 avril) à la veille de cette visite pour l’accueil des lycéens de Schœlcher dans le lycée de transit.

Un quartier qui se divise donc autour de ce dossier du lycée Schœlcher, embourbé dans des enjeux politiques avec des enseignants et des élèves, qui  se demandent toujours où ils seront finalement localisés à la rentrée prochaine.

Voir l'interview de Sylvia Saïthsoutane, conseillère exécutive chargée de l’éducation, des collèges et lycées, à la fin de la visite du chantier de Bas-Maternité. Martinique 1ere : Delphine Bez - Stephane Petit-Frere 





Les Outre-mer en continu
Accéder au live