Lycée Schoelcher : la rectrice n'envisage pas de relocalisation à Tartenson

politique
Beatrice Cormier
Béatrice Cormier la nouvelle rectrice de Martinique ©DR
Sa décision était attendue et est maintenant publique. "Il n’est pas possible d’envisager la relocalisation du lycée Schoelcher à Tartenson" déclare la rectrice Béatrice Cormier le mercredi 11 mai.  La communauté scolaire sera répartie dans les lycées de Bellevue et Joseph Gaillard.
La décision du rectorat était attendue pour la fin de la semaine et est finalement tombée le mercredi 11 mai. La rectrice Beatrice Cormier n'envisage pas la relocalisation du lycée Schoelcher à Tartenson. La rentrée 2016 s'effectuera dans les lycées de Bellevue et  Joseph Gaillard. 

La rectrice de l’académie précise que le bâtiment du rectorat de Tartenson ne présente pas les caractéristiques de sécurité lui permettant d'accueillir des élèves pour des activités d'enseignement. Ces locaux accueillent actuellement plus d'une centaine de personnels et une dizaine de services du rectorat, pour lesquels des projets de relocalisation sont à l'étude avec le ministère de l'éducation nationale et de l'enseignement supérieur, avec des solutions envisageables seulement à moyen ou long terme

Les lycéens de Schoelcher vont pendant les travaux de la reconstruction de leur lycée, fréquenter les installations des lycées de Bellevue et de Joseph Gaillard. 

Les prochaines réunions vont concerner l'affectation des 970 élèves et mais aussi l'organisation envisagée pour le personnel. La rectrice Beatrice Cormier souligne que "les locaux et espaces qui entourent Tartension ne sont pas structurés pour constituer un établissement scolaire, en matière d'accès, de circulation et de réseaux. La "création" d'un établissement scolaire à partir de ces espaces ne semble pas compatible avec les délais contraints qu'impose la rentrée de septembre 2016. Pour ces raisons et particulièrement celles qui concernent la sécurité, il n'est pas possible d'envisager la relocalisation du lycée Schœlcher en ces lieux".

Cette décision de la rectrice de ne pas retenir le site de Tartenson devrait apaiser bien des tensions dans ce dossier. Les élus de la CTM, le mardi 10 mai, avaient opté pour Bellevue et Joseph Gaillard pour leurs normes d’accueil. Maintenant les différents services vont préparer le redéploiement effectif des lycéens pour la prochaine rentrée de septembre.