Les manifestants accusent le Premier ministre de la Dominique d'encourager la corruption

monde
Manifestation à la Dominique
Manifestation de l'opposition devant le Parlement de la Dominique (23 mai 2017) ©capture YT MARPIN TV
Semaine agitée à la Dominique après plusieurs jours de manifestations notamment devant le Parlement de l'île. L'opposition au gouvernement accuse le Premier ministre Roosevelt Skerritt, d'encourager la corruption.
La situation a bien failli dégénéré autour du Parlement de la Dominique, mardi dernier (23 mai 2017), la police a eu des difficultés à maîtriser des opposants qui voulaient prendre d’assaut l'assemblée. Des agents ont tiré en l’air pour calmer les ardeurs de la foule. Ce sont les amendements du gouvernement visant à modifier la loi électorale qui ont provoqué le mécontentement. Selon l’opposition, le projet du Premier ministre Roosevelt Skerritt (PM) encouragerait la corruption.
 

Tentative d'apaisement du Premier ministre

Le chef de l’opposition cible en particulier un amendement qui légaliserait le transport des électeurs. Les manifestants demandent la démission de Roosevelt Skerritt. Le chef du gouvernement de la Dominique est intervenu hier soir (jeudi 25 mai 2017), en télévision pour tenter d'apaiser la situation tout en fustigeant ses adversaires. "Je n’exposerai pas les députés, le personnel du parlement, les médias, les visiteurs  et d’autres groupes aux risques de menaces physiques proférées par des émeutiers agissant à la demande de leur chef"...
Commentaire de Michel Gendre 
Fortes tensions politiques sur l'île de la Dominique après une tentative des opposants d'envahir le Parlement du pays. ©martinique