martinique
info locale

Marie-Jeanne / Nilor : des choix déchirants pour les militants

politique
Alfred Marie-Jeanne, Jean-Philippe Nilor
Alfred Marie-Jeanne / Jean-Philippe Nilor ©Martinique1ere-DR
Alfred Marie-Jeanne le leader du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais)
persiste et signe. Pas de réconciliation possible avec ceux qu’il accuse de comploteurs, dont son allié du MIM, Jean-Philippe Nilor. Y-a-t-il désormais deux mouvements indépendantistes dans le sud ?
Le "dérapage" d’Alfred Marie-Jeanne sur RLDM , sa radio, le dimanche 10 décembre, n’en était pas un. Sa déclaration de rupture avec Jean-Philippe Nilor a été réitérée avec force, vendredi  dernier (15 décembre) à Rivière-Pilote, où se tenait une réunion de soutien au leader du MIM, organisée par le comité patriote de la commune. Alfred Marie Jeanne a confirmé la rupture avec Jean Philippe Nilor.


Pourquoi ne peut-on pas encore considérer qu’il y a deux MIM ?


D'un côté, Alfred Marie-Jeanne et ses partisans qui avancent que Jean-Philippe Nilor est déjà parti. De l’autre, Jean-Philippe Nilor et ses partisans qui expliquent qu’ils sont toujours membres du MIM.
L’officialisation de la rupture, quand elle aura lieu, ne se fera pas sans casse. Certains élus de la CTM choisiront Jean-Philippe Nilor, certains militants aussi. Il faudra donc compter les voix pour savoir s’il reste à l’actuel président de la Collectivité Territoriale une majorité suffisante.

(Re)voir le reportage de Cécile Marre et Guilhem Fraissinet sur la réunion de soutien au leader du Mim, organisée par le comité patriote de Rivière-Pilote.
©martinique


Publicité