publicité

La Martinique en 2050 : un pays prospère et fier

Brève plongée avec 30 ans d’avance dans ce que pourrait devenir un pays en proie au doute. Le rêve et la fiction vont-ils se rejoindre ?
 

© Pixabay-MartiniqueLa1ere
© Pixabay-MartiniqueLa1ere
  • Jean-Marc Party
  • Publié le
Martinique, 2050. Depuis le temps que la décision était dans l’air, elle a été actée par le gouvernement local. La Martinique est devenue membre associé de l’Union européenne, composée de 39 Etats.
Les milieux économiques et politiques peuvent défendre leurs dossiers directement à Madrid, qui a pris la place de Bruxelles.

Fort-de-France rebaptisée Césaire-Ville, ne connaît plus d’embouteillages, comme trois décennies auparavant. Le transport en commun est un modèle d’efficacité et de sobriété. Le carburant des bus articulés est une pile solaire. La Caraïbe est la première région de production de ce mode d’énergie propre.

Le viaduc reliant la marina de l’Étang Z’Abricots à l’Anse Mitan est emprunté 24 heures sur 24 par les voitures sans volant ayant conquis les automobilistes. Les fonds européens et l’ardeur au travail de la population ont transformé le pays. L’économie n’est plus fondée sur le tourisme, démodé, ni sur l’exportation de banane, délaissée par les consommateurs européens.
 

Les rêves sont libres, l’essentiel est de les vivre


La Martinique est une gigantesque plateforme numérique. Des dizaines d’entreprises sont spécialisées dans le stockage de données virtuelles, dans la maintenance à distance de système d’intelligence artificielle. Des mutations rendues possibles par le retour progressif des jeunes qualifiés et par l’immigration massive d’Haïtiens et de Cubains ayant fait souche.

Du reste, la présidente de l’Assemblée populaire de 34 membres (1 par commune) est originaire d’Haïti par ses parents. La majorité au pouvoir a terminé sa cure d’opposition de trois ans, la durée du mandat des élus. La refonte des institutions oblige les formations politiques à renouveler leurs candidats et à les former avant d’aspirer à diriger le pays. 

Compétence et probité sont les valeurs cardinales de l’élite politique. Ce qui fonde leur représentativité. L’abstention a quasiment disparu, signe de la confiance retrouvée des citoyens envers ses élus. Martinique, 2050 : il est grand temps d’y arriver. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play