La Martinique est la région française qui perd le plus d'habitants

société
Habitants Martinique
©Martinique1ere, DR
La Martinique est la région française ayant perdu le plus d’habitants en 2014. C’est l'un des principaux enseignements du dernier recensement de l’INSEE rendu public ce lundi (2 janvier 2017).
383 910 habitants. C'est le nombre d'habitants officiellement enregistrés au 1er janvier 2014 en Martinique. C’est près de 12 500 résidents en moins par rapport à la précédente vague, il y a cinq ans. C'est le Nord qui perd le plus, avec une baisse de 5 500 habitants, devant le Centre (- 5 000 habitants), et le Sud (- 2 000 habitants).

Deux communes sur trois en recul 

Au niveau des communes, le Macouba est celle qui perd, en proportions, le plus d’habitants (- 12 %), c’est 250 Macoubétains en moins sur la période. Bellefontaine est, inversement, celle qui en gagne le plus (+ 10 %), ce qui représente un gain de 150 résidents.

Pour le reste, Fort-de-France demeure la commune la plus peuplée, malgré la perte de 4 800 habitants. Elle comptait, en tout, un peu plus de 84 000 habitants. C’est deux fois plus que son dauphin, le Lamentin. La commune dirigée par Pierre Samot abritait presque 40 000 résidents.

Dans le Nord, les bons élèves se nomment Ajoupa-Bouillon, Bellefontaine et le Morne-Vert. Ce sont les trois seules communes qui gagnent des habitants dans la région. Le Sud souffre, lui, un peu moins. Seuls le François, Rivière-Pilote et Sainte-Anne ont vu leurs populations diminuer.

Beaucoup de départs et peu de naissances

C'est un moindre mal pour notre île qui éprouve toujours les pires difficultés à retenir ses jeunes.

Ajoutez à cela un solde naturel faible (4 300 naissances et 3 100 décès en 2014) et vous obtiendrez l'ensemble des causes de cette baisse démographique initiée depuis plus d'un demi-siècle.

Le plus inquiétant est que l'on ne sait pas si cette courbe s'inversera un jour. Rien n'indique, en tout cas, en l'état actuel, que la donne changera.