publicité

La Martinique, le Pacifique et l'Océan indien dans la 14e ligue française de rugby

Bernard Laporte, le président de la Fédération Française de Rugby sera en Martinique du 01 au 03 novembre. Le patron du rugby français veut donner de la compétitivité au rugby de l'outremer sur fond de détection des talents et la création d'un section caraïbe rattachée à la 14e ligue de France.

La Martinique est membre de la 14e ligue de France avec le Pacifique et l'Ocean indien © A. Paulmin
© A. Paulmin La Martinique est membre de la 14e ligue de France avec le Pacifique et l'Ocean indien
  • Camille ALEXANDRE
  • Publié le
Une zone caraïbe avec la Martinique, la Guadeloupe, et la Guyane regroupée dans la 14e ligue française aux côtés du Pacifique et de l'Océan Indien. C'est la nouvelle réforme voulue par la fédération française de rugby. Bernard Laporte sera en Martinique du 01 au 03 novembre, pour bien expliquer son projet aux instances sportives.

La détection des talents de l'outremer
 
Bernard Laporte l'ancien entraîneur de l' Équipe de France veut donner de la compétitivité au rugby ultramarin sur fond de détection des talents. Des entretiens sont envisagés avec le comité territorial, mais également avec les instances politiques. Serge Capelli qui préside le rugby martiniquais attend avec impatience la visite des instances fédérales. Le comité territorial de Martinique compte beaucoup sur le franc-parler de Bernard Laporte pour obtenir des pouvoirs publics des terrains spécifiques fonctionnels comme au Robert et au François. Il manque des aires de jeu et de nouveaux clubs. Les sportifs des régions d'outremer seront suivis et subiront les tests de détection comme les sportifs des autres régions de France.
Les jeunes de 6 à 14 ans fréquentant l'école de rugby du Diamant © Martinique
© Martinique Les jeunes de 6 à 14 ans fréquentant l'école de rugby du Diamant

Un engouement pour la balle ovale

La discipline connaît un fort engouement chez les jeunes. Le patron du rugby français verra à l'oeuvre des scolaires et des féminines. Les 6-15 ans apprécient beaucoup les mêlées, regroupements et touches. Plus d'une centaine d'enfants à chaque journée axée sur la balle ovale. Bien que les contacts soient fréquents, la violence n'est pas de mise lors d'un match de rugby. Les bagarres sont rares en championnat et en coupe. Les joueurs qui se sont livrés à de rudes empoignades pour la conquête du ballon ovale fraternisent, constituent une haie d'honneur pour féliciter les vainqueurs et perdants sitôt la fin du match. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play